Sports

2023, saison record


A l’issue d’une réunion du Conseil Mondial du Sport Automobile, la FIA a confirmé que la saison 2023 de Formule 1 comportera 24 Grands Prix, avec le retour de la Chine et du Qatar mais également l’arrivée de Las Vegas.

La Formule 1 va battre un record lors de la saison 2023 ! Comme attendu depuis de longues semaines, la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) a validé ce mardi un calendrier comportant pas moins de 24 Grands Prix, soit deux de plus que cette saison, qui devait initialement en comporter 23 avant l’annulation puis le non-remplacement de la manche russe. En plus de l’épreuve devant avoir lieu à Sotchi, la disparition du Grand Prix de France a été officialisée pour 2023 mais ses organisateurs assurent ne pas perdre espoir pour l’avenir. Une saison qui s’étendra du début du mois de mars jusqu’à la fin du mois de novembre. Comme le veut l’habitude prise depuis plusieurs années, c’est Bahreïn qui accueillera la première manche le 5 mars quelques jours après les derniers essais de présaison. L’Arabie Saoudite puis l’Australie précéderont le retour de la Chine, absente depuis 2019 en raison de la pandémie de coronavirus. Récemment programmé en juin, le Grand Prix d’Azerbaïdjan est avancé au 30 avril, avant un crochet par Miami.

Monaco est bien là, la Belgique avant la pause estivale

Le premier segment européen sera lancé le 21 mai à Imola, qui sera suivi une semaine plus tard par l’iconique Grand Prix de Monaco, dont l’avenir était incertain. L’Espagne complètera le deuxième enchaînement de trois courses en trois week-ends. Après un saut par le Canada le 18 juin, la F1 retrouvera le Vieux Continent avec l’Autriche puis la Grande-Bretagne. Avant de débuter la traditionnelle pause estivale au mois d’août, les pilotes iront au Hungaroring puis à… Spa-Francorchamps ! Habituelle manche de reprise, le Grand Prix de Belgique se voit avancé d’un mois dans le cadre du contrat d’un an récemment signé avec Liberty Media. C’est donc à Zandvoort que les vacances prendront fin le 27 août avec Monza dès le week-end suivant pour la dernière manche disputée en Europe. En effet, les huit dernières courses de la saison 2023 seront « outre-mer » à commencer par Singapour le 17 septembre, suivi du Japon dès le week-end suivant. Un détour par l’Asie qui se conclura le 8 octobre par le retour au calendrier du Qatar.

Las Vegas en avant-dernière position

Après une première expérience en 2021 puis une pause volontaire cette année en raison de la Coupe du Monde de football, le circuit de Losail accueillera à nouveau les monoplaces. Le paddock prendra ensuite la direction de l’Amérique du Nord avec le Grand Prix des Etats-Unis à Austin le 22 octobre puis celui du Mexique une semaine plus tard et la manche brésilienne à Interlagos dès le week-end suivant. Il sera alors temps de revenir aux Etats-Unis pour un des événements marquants de cette saison 2023, le retour de la F1 à Las Vegas sur un circuit urbain empruntant le mythique Strip longeant les casinos pour une course programmée le samedi soir heure locale. Abu Dhabi, pour sa part, sera la finale du championnat dès le week-end suivant, le 26 novembre. A noter que la F1 n’a pas programmé de Grand Prix le week-end des 10 et 11 juin, durant lequel les 24 Heures du Mans fêteront leur centenaire. « La présence de 24 courses au calendrier 2023 est une preuve supplémentaire de la croissance et de l’attrait de la discipline à l’échelle mondiale, a déclaré le président de la FIA Mohammed Ben Sulayem dans un communiqué. L’ajout de nouvelles destinations et la maintien des épreuves traditionnelles soulignent la bonne gestion de la discipline par la FIA. »





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.