Sports

À Philadelphie, les « role players » sortent de l’ombre


Depuis l’arrivée de James Harden à Philadelphie le mois dernier à la « deadline », les Sixers ont au moins une certitude à chaque match : que le duo XXL que l’arrière forme avec Joel Embiid va faire des dégâts en attaque. En revanche, Philly a moins de certitudes sur l’apport, beaucoup plus aléatoire ces dernières semaines, de son banc et de ses « roles players » plus globalement.

De ce point de vue, la victoire de la nuit dernière face à Dallas, pendant laquelle DeAndre Jordan, Matisse Thybulle et surtout Georges Niang ont brillé, a établi un nouveau standard : quand les « role players » de Philly évoluent à ce niveau, le plafond de l’équipe est instantanément plus élevé.

Dans l’ombre des performances habituelles de James Harden et Joel Embiid, les seconds couteaux des 76ers ont fait souffrir les Mavericks : Georges Niang et Matisse Thybulle par une très bonne adresse extérieure qui a obligé la défense de Dallas à détourner l’attention des deux All-Star (4/7 pour le premier, 2/2 pour le second), et DeAndre Jordan par son activité aux rebonds offensifs et sa défense soudainement retrouvée (8 points, 7 rebonds et 1 contre).

« Il a été génial. C’est son boulot, il chasse les attaquants et contre leurs tirs » appréciait Doc Rivers au sujet du pivot, avant de complimenter la belle soirée de Georges Niang, maladroit depuis quelque temps. « C’est ce que j’adore chez Georges, il ne se préoccupe pas des bruits extérieurs. Il peut en rater 50 de suite, il va quand même prendre le tir suivant. Il était en difficulté à Cleveland, le match d’avant aussi, et durant la première mi-temps [contre Dallas]. Mais il n’a pas hésité, donc je pense que c’est une bonne leçon pour tout le monde. »

« Les deux matches d’avant, il avait manqué un paquet de tirs ouverts, donc je suis content pour lui. » livrait Joel Embiid. « C’était chouette à voir, surtout dans le quatrième quart-temps. »

Chacun dans leur rôle, les trois hommes ont été précieux et permettent, quand ils jouent à ce niveau, de multiplier les sources de danger dans le jeu offensif de Philadelphie. De cette manière, l’attaque devient beaucoup moins caricaturale et dépendante des exploits de James Harden et de Joel Embiid.

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Joel Embiid 57 33.4 49.0 36.4 82.2 2.1 9.2 11.3 4.4 3.0 1.1 1.4 2.7 30.0
James Harden 10 38.0 43.1 36.9 88.8 0.4 6.4 6.8 10.7 3.1 1.5 0.2 2.6 22.9
Tobias Harris 60 35.2 48.2 36.4 84.9 1.1 5.9 7.0 3.4 1.6 0.6 0.6 2.1 17.8
Tyrese Maxey 62 35.7 48.1 41.2 86.1 0.3 3.0 3.4 4.3 1.1 0.7 0.4 2.1 17.2
Seth Curry 45 34.8 48.5 40.0 87.7 0.4 3.0 3.4 4.0 1.9 0.8 0.2 2.2 15.0
Georges Niang 65 23.2 43.2 39.8 87.5 0.4 2.4 2.7 1.4 0.8 0.4 0.2 2.6 9.5
Shake Milton 42 21.7 41.5 29.3 86.2 0.6 2.1 2.7 2.4 1.0 0.5 0.3 1.9 8.1
Furkan Korkmaz 58 22.4 38.9 29.1 81.6 0.3 2.5 2.8 2.1 0.8 0.5 0.1 0.9 8.1
Andre Drummond 49 18.4 53.8 0.0 51.2 2.8 6.1 8.8 2.0 1.6 1.1 0.9 2.5 6.1
Danny Green 49 22.2 38.5 36.7 90.0 0.4 1.9 2.3 1.0 0.8 1.0 0.6 1.7 5.9
Matisse Thybulle 54 25.8 48.8 30.2 75.8 0.6 1.8 2.4 1.1 0.7 1.7 1.1 2.4 5.8
Deandre Jordan 6 12.9 45.0 0.0 90.0 2.3 3.3 5.7 0.5 1.2 0.2 0.7 1.3 4.5
Paul Millsap 7 10.5 45.8 28.6 66.7 1.6 1.4 3.0 0.6 0.9 0.4 0.1 1.9 4.0
Tyler Johnson 3 12.7 40.0 42.9 0.0 0.3 1.7 2.0 0.7 0.3 0.3 0.3 1.3 3.7
Isaiah Joe 49 11.4 34.8 32.8 92.3 0.1 0.9 1.0 0.7 0.3 0.2 0.1 0.9 3.6
Charles Bassey 23 7.3 63.8 0.0 75.0 1.0 1.7 2.7 0.3 0.3 0.2 0.7 1.4 3.0
Paul Reed, Jr. 30 8.1 46.3 33.3 40.0 1.1 1.2 2.3 0.4 0.3 0.7 0.4 1.3 2.3
Charlie Brown 17 9.3 26.5 11.1 90.0 0.8 1.0 1.8 0.3 0.3 0.5 0.2 0.9 1.6
Myles Powell 11 4.7 29.4 16.7 100.0 0.1 0.5 0.5 0.3 0.3 0.1 0.0 0.7 1.2
Jaden Springer 2 2.8 100.0 0.0 0.0 0.5 0.5 1.0 0.0 0.5 0.0 1.0 0.0 1.0
Braxton Key 2 3.2 50.0 0.0 0.0 0.5 0.5 1.0 0.5 1.0 0.5 0.0 0.5 1.0
Aaron Henry 6 2.8 20.0 0.0 0.0 0.0 0.2 0.2 0.0 0.3 0.0 0.3 0.3 0.3
Willie Cauley-stein 2 2.8 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 1.0 0.5 0.0 0.0 0.0 1.0 0.0



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.