Entertainment

Benjamin éliminé de Koh-Lanta 2022, son clash avec Alexandra : ce que l’on n’a pas vu (EXCLU)



Ils étaient déjà cinq à avoir quitté l’aventure : Céline, Lili, Mattéo et Samira ont été éliminés tandis que Franck avait abandonné le jeu, à la surprise générale. A l’issue du quatrième épisode de Koh-Lanta, Le Totem maudit diffusé mardi 15 mars 2022 sur TF1, c’est Benjamin qui a été éliminé. Les jeux étaient serrés entre le jeune comptable de 24 ans et la croupière Stéphanie. Autre événement au conseil : Benjamin et Alexandra se sont accrochés devant Denis Brogniart et le reste de l’équipe jaune. En interview pour Purepeople.com, l’aventurier se livre sur cette expérience de survie.

Comment avez-vous vécu votre élimination ?

De manière plutôt cool. Je ne suis pas du genre à fondre en larmes dans ces moments. On peut considérer que dix jours c’est court, moi je les ai trouvés très intenses et je n’en suis pas ressorti avec un goût de trop peu. Je n’ai pas considéré cette aventure comme un échec.

Il y a eu un deuxième vote puis un tirage au sort, c’est peu commun dans le jeu…

J’ai considéré que le destin prendrait les choses en main. Au moment du tirage au sort, je me suis dit que la meilleure chose pour l’équipe serait décidée, que ce soit Stéphanie ou moi. J’ai laissé les choses se faire.

Pourquoi avoir laissé Stéphanie tirer la boule de son choix ?

Je voyais que ça lui tenait particulièrement à coeur. Et au-delà de ça, je suis quelqu’un qui a de la chance. Je n’ai pas eu de souci à la laisser choisir en premier. Je suis quelqu’un qui est plutôt dans les mathématiques. Donc je savais que cela n’avait aucune influence, c’était une chance sur deux quoi qu’il en soit.

Vous vous accrochez avec Alexandra au conseil. Que s’est-il passé ?

Cet accrochage devait arriver. On a tous les deux des caractères opposés, on ne s’entend pas. Dans la vie de tous les jours, on se prendrait la tête c’est sûr. Parce qu’on est vraiment aux antipodes dans notre manière de penser, de voir le monde. C’est aussi ça la richesse de Koh-Lanta, il y a une vraie diversité. Alexandra et moi n’avions rien à voir. Ces différences profondes nous ont séparés. Nous étions ensemble dans l’équipe des bleus puis encore dans l’équipe des jaunes. Pour des gens qui ne s’apprécient pas, on a passé notre vie ensemble, H24 pendant un sacré bout de temps. Alors il ne faut pas non plus s’étonner qu’il y ait ce genre de prise de tête, c’était inévitable.

Il ne fait jamais rien sur le camp à part ouvrir des noix de coco“, “Il n’est pas sportif ni athlétique“, “Il a la flemme“… Comprenez-vous les reproches qu’elle vous fait ?

Ces critiques n’ont pas été dites devant moi. Devant moi, elle était la première à me féliciter pour ce que je faisais sur le camp, et elle n’est pas la seule. J’étais loin d’être le plus inactif, j’étais même plus actif qu’elle. Ce genre de critiques me passent dessus, ça ne me fait ni chaud ni froid. Je sais très bien ce qu’il s’est passé au cours de l’aventure. Elle était bien contente que je sois là. Après, ce qu’elle peut dire dans mon dos, devant la caméra, je m’en fiche. Tout ce que j’ai dit devant la caméra à son propos je pourrais lui dire sans souci, je me tiens à ce code d’honneur.

Vous dites après le jeu qu’elle a “soit un problème d’honnêteté, soit un vrai souci de compréhension“. Que pensez-vous de cela aujourd’hui ?

Je maintiens mes propos. Les téléspectateurs entendent les règles une fois, mais la réalité est toute autre : elles nous sont répétées plusieurs fois, surtout que nous sommes très affaiblis. Ne pas comprendre une règle répétée un certain nombre de fois, on peut légitimement se poser des questions sur la sincérité. Est-ce qu’elle n’a vraiment pas compris ? Ça parait vraiment très très gros. Ou alors c’est un problème d’honnêteté avec elle-même. Je ne suis pas dans sa tête, alors je n’en sais rien. Aujourd’hui, j’en suis très précisément au même point que dans l’épisode.

D’après vous, pourquoi vos camarades ont voté contre vous ?

J’étais l’arme de défense des violets pour éviter un départ de Stéphanie. Et puis, j’étais dans le lot des personnes les moins sportives dans la vie de tous les jours. Dans l’équipe des jaunes, on peut considérer que Setha, Stéphanie et moi ne sommes pas les plus grands sportifs et donc mis logiquement sur la sellette. Mais les jeux de Koh-Lanta, ce n’est pas que du sport. Je pense que j’avais aussi ma carte à jouer. Je considère connaître pas mal d’épreuves pour les avoir beaucoup regardées.

De quoi avez-vous le plus souffert ?

La faim, les problèmes digestifs… Sans hésitation !

Quel a été votre premier geste au retour ?

Dès mon retour j’ai mangé une bonne grosse raclette ! Le médecin m’avait dit non, mais je n’ai pas pu résister. Il y a beaucoup de plats excellents mais spéciale dédicace à la raclette, il n’y a pas de comparaison possible. Après une aventure comme celle-ci, ça requinquerait n’importe qui. J’ai eu des problèmes digestifs pendant l’aventure, mais pas après.

Qu’est-ce qui a changé dans votre vie depuis Koh-Lanta ?

Je mesure les plaisirs simples. C’est tout bête, mais je prends le temps de faire un bon repas alors qu’avant je pouvais manger un petit quelque chose en vingt secondes, presque comme si c’était une corvée. Maintenant, ça ne m’arrivera plus jamais.

Nous avons appris que vous êtes engagé en politique avec EELV à La Baule, pouvez-vous en dire plus ?

Alors ce n’est pas exactement ça. J’ai participé à des campagnes, pas qu’avec Europe Ecologie Les Verts. En fait, j’étais suppléant sur une liste pour les municipales. Je suis comme tout le monde, j’ai ma manière de voir le monde et mon coeur bat dans un sens.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.