Entertainment

Cette photo virale de Jean Castex dans le métro est bien authentique et met en lumière sa nouvelle vie



Une photo de Jean Castex assis dans les transports est devenue un véritable meme. Elle est pourtant vraie.

Discret depuis son départ de Matignon le 16 mai dernier, Jean Castex fait de nouveau parler de lui ces temps-ci pour une raison assez insolite.

L’ex-Premier ministre de 57 ans fait ainsi l’objet d’un buzz pour le moins inattendu sur la toile en raison d’une photo sur laquelle on le voit dans le métro parisien, à l’image de « Monsieur tout le monde ».

Photographié dans le métro, Jean Castex a renoncé à la plupart de ses avantages

Si certains ont d’abord cru qu’il s’agissait d’un « fake », ce cliché, devenu viral et détourné à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux, est bien authentique.

Aujourd’hui président de l’Afit (Agence de financement des infrastructures de transports en France), l’ancien chef du gouvernement prend en effet régulièrement les transports en commun (voir photo ci-dessous) et a décidé de renoncer à la plupart des avantages auxquels il avait droit de par son ancienne fonction, comme l’expliquent nos confrères de France Télévision.

L’entourage de Jean Castex confirme ainsi qu’il a bien refusé la voiture ainsi que le chauffeur qui lui était mis à disposition, alors qu’il pouvait en bénéficier comme le prévoit un décret officiel.

Des avantages dont peuvent profiter les ex-Premiers ministres pendant 10 ans et ce jusqu’à 67 ans.

Le natif du Gers a par ailleurs fait une croix sur la protection policière sans limite à laquelle ont traditionnellement droit les anciens pensionnaires de Matignon.

Le seul avantage qu’il aurait conservé serait la mise à disposition d’un secrétaire particulier.

Ce choix de Jean Castex est suffisamment rare pour être souligné et tranche avec celui de ses prédécesseurs car, comme le rappelait le ministère de l’Intérieur en 2019, dix anciens Premiers ministres continuaient par exemple de bénéficier d’une sécurité renforcée il y a 3 ans.

Des dispositifs de protection qui aurait coûté près de 2,8 millions d’euros à l’État sur la seule année 2019.

Recevez le meilleur de l’actu de Demotivateur par mail !

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.