Sports

Clap de fin pour Desthieux


Ce mardi, via son compte Twitter officiel, le biathlète français Simon Desthieux (30 ans) a annoncé prendre sa retraite à l’issue de cette saison.

Clap de fin à venir pour l’un des biathlètes français. En effet, ce mardi, en toute fin d’après-midi, Simon Desthieux s’est emparé de son compte Twitter officiel, pour annoncer sa retraite à la fin de cette saison 2021-22. A ce sujet, le principal intéressé a ainsi notamment déclaré : « Cette semaine sera ma dernière Coupe du Monde, il est temps pour moi de quitter le biathlon. Après dix ans sur ce circuit mondial, j’ai envie de faire autre chose. Alors merci à ceux qui m’ont aidé à grandir, qui ont cru en moi, qui m’ont permis de vivre cette belle passion. » Aujourd’hui âgé de 30 ans, le biathlète français a débuté sa carrière en 2010, mais a effectué ses premières apparitions en Coupe du Monde en 2013. Durant l’ensemble de sa carrière, l’un des piliers de l’équipe de France a eu l’occasion de briller, et ce plus d’une fois. Lors des Jeux d’hiver, le natif de Belley a décroché un titre, lors du relais mixte de l’édition 2018 de Pyeongchang en Corée du Sud, ainsi qu’une médaille d’argent, lors du relais de cette édition 2022 de Pékin en Chine.

Desthieux a porté le dossard jaune cette saison

Pour ce qui est des championnats du monde de la spécialité, son palmarès se compose d’un titre, sur le relais lors de l’édition 2020 d’Antholz-Anterselva en Italie, ainsi que de deux médailles d’argent, sur le relais de l’édition 2017 d’Hochfilzen en Autriche puis sur le sprint de l’édition 2021 de Pokljuka en Slovénie. Enfin, sur le circuit de la Coupe du Monde, Simon Desthieux est parvenu à s’imposer à deux reprises, à chaque fois l’an passé, en sprint à Nove Mesto en République tchèque et sur la mass start d’Östersund en Suède. Sans oublier neuf autres podiums, avec cinq deuxièmes places mais également quatre troisièmes places, à titre individuel. S’il n’a jamais remporté de globes, il a malgré tout terminé troisième à deux d’entre eux, en 2018-19 pour le petit globe du sprint et cette année pour le petit globe de l’individuel. Enfin, cette saison, le Français a également connu les sommets, avec son premier dossard jaune de leader de la Coupe du Monde. Il était alors le sixième Tricolore de l’histoire à obtenir pareille récompense.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.