Sports

Comme CJ McCollum, Trey Murphy III veut avoir un pied dans les médias


Peut-on s’attendre à la création d’un podcast prochainement, dont les hôtes seraient CJ McCollum et Trey Murphy III ? C’est possible, tant les deux coéquipiers semblent avoir des atomes crochus.

Diplômé en journalisme à l’université de Lehigh avant de débuter sa carrière professionnelle, l’ancien arrière de Portland s’impose de plus en plus, ces derniers mois, comme une figure respectée dans le monde des médias en NBA. En mai dernier, il avait notamment rejoint ESPN en tant que consultant, et avait couvert le Game 3 des Finals, à Boston, en tant que journaliste. Dans un rôle de joueur en activité / consultant, CJ McCollum prépare ainsi sa probable future reconversion, et apporte surtout un regard rafraichissant sur la NBA.

Un parcours qui inspire son jeune coéquipier Trey Murphy III, rookie l’an passé. Intéressé par une carrière dans les médias lorsqu’il était au lycée, l’ailier n’a jamais poursuivi dans cette voie car le sport a pris le dessus. Mais la réussite de son coéquipier dans cette double carrière lui donne des idées.

« On a eu des conversations à ce sujet [sur les médias], absolument. C’est ce que je veux faire quand ma carrière sera terminée. » a déclaré Murphy III. « Pouvoir rester près des terrains, tout en montrant ma personnalité. Je pense que j’ai un bonne personnalité, je sais m’exprimer intelligemment, et j’ai de l’humour. Tout en étant payé, je pourrais rester près du jeu. »

Cet été, on avait d’ailleurs pu observer les débuts de Trey Murphy III en tant que journaliste : envoyé spécial des Pelicans au Barclays Center pour la Draft, il avait fait part de toute son aisance au micro, avec ses différents invités.

Il s’était même offert une « breaking news » à en faire rougir Adrian Wojnarowski, puisqu’il avait annoncé, en avance, que son club sélectionnerait Dyson Daniels si ce dernier était disponible. Quelques minutes plus tard, le meneur australien, que Trey Murphy III avait appelé « Future Pelican » plus tôt dans la soirée, venait le saluer, casquette des Pelicans sur la tête.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.