Sports

Comment le volley-ball a aidé le basketteur Vince Carter


Quelques stars NBA ont brillé dans d’autres sports avant de s’investir à fond dans le basket. Beaucoup viennent du football américain comme Allen Iverson, qui a ensuite conservé cet aspect « dur au mal » avec un ballon en main. On peut aussi penser au baseball avec Michael Jordan, qui y est revenu lors de sa première retraite, en 1993-1994.

Pour Vince Carter, ça a été le volley-ball. Invité du VC Show, Doc Rivers a abordé le sujet à travers une anecdote pour expliquer les débuts de sa relation amicale avec Vince Carter, qu’il n’a jamais eu sous ordres.

« Quand tu ne coaches pas un joueur ou que tu n’as pas joué avec lui, tu n’as pas vraiment la chance de vraiment pouvoir le connaître. Mais je suis allé un jour voir ma fille jouer au volley-ball. Je suis assis dans le gymnase à DeLand, je regarde autour de moi, et je vois ces bannières. Les titres de champion de volleyball masculin du lycée, année après année après année. Et je me dis : ‘Je ne savais même pas qu’il y avait un programme masculin de volley-ball en Floride’ », raconte-t-il. « Et il y avait ce vieux monsieur noir assis à côté de moi. Je lui ai demandé : ‘De quoi s’agit-il ?’. Il m’a répondu : ‘Tu ne sais pas, mon frère ?’. Et j’ai dit, ‘Non’. Et il m’a lancé : ‘C’est Vince Carter. Vince Carter a été le meilleur joueur de volley-ball à être passé en Floride’ ».

Un essai transformé haut la main

L’aventure a effectivement été couronnée de succès et aura duré quatre ans, lors des dernières années au lycée de Mainland de Vince Carter, avant d’intégrer North Carolina en 1995. Et d’après lui, cette parenthèse de volleyeur lui aura permis de devenir un meilleur basketteur, avec plus de jump, pour le résultat que l’on connaît.

Vince Carter a donc évoqué le sujet à son tour, revenant sur la genèse de cette belle histoire.

« Un jour, je suis entré dans mon gymnase au lycée, en tant que basketteur bien sûr. C’est comme ça, quand tu entends un ballon rebondir, tu vas voir ce qu’il s’y passe. Et c’était une session d’essai pour l’équipe de volley qui débutait. On m’a demandé si je voulais essayer. J’ai dit : ‘Bien sûr, on verra bien’. Et j’ai fini par intégrer l’équipe, pour y jouer pendant quatre ans. J’ai aussi été élu joueur de l’année lors de mon année Junior », a-t-il confié. « Le volley-ball m’a aidé. Tout le monde me dit : ‘Tu fais des bonds. Comment ça t’es venu ?’. C’est grâce au volley ».

Il n’existe malheureusement pas de clips vidéo de cette époque. Sur le web, on ne retrouve qu’une seule photo et quelques stats confirmant sa domination dans son autre sport de prédilection.

Vince Carter s’est visiblement investi plus qu’on ne pouvait l’imaginer et continue à apprécier cet autre sport dans lequel il aurait pu briller s’il avait continué à le pratiquer au plus haut niveau par la suite.

« Je jouais sur le côté gauche et puis j’ai appris à devenir un meilleur passeur. J’y ai consacré du temps pour devenir un très bon joueur, à apprendre comment frapper le ballon depuis tous les endroits du terrain. J’ai pris du plaisir. J’en regarde encore et ma fille est aussi dedans maintenant, donc la boucle est bouclée », a-t-il conclu.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close