Entertainment

Des jumeaux pandas géants sont nés en Chine, une très bonne nouvelle pour cette espèce vulnérable


Mardi 23 août, des jumeaux pandas géants sont nés dans un centre d’élevage chinois. Une excellente nouvelle pour cette espèce vulnérable.

Carnet rose pour le centre de recherche et d’élevage de Xi’an, capitale de la province du Shaanxi (Chine). En effet, l’établissement a assisté ce mardi 23 août à la naissance de jumeaux pandas géants

Crédit Photo : Xinhua / Shutterstock

Les bébés pandas sont en bonne santé

Les ursidés au pelage noir et blanc, un mâle et une femelle, sont issus d’une insémination artificielle, une technique de reproduction utilisée pour maximiser les chances de grossesse.

Vous l’ignorez peut-être, mais les pandas ont du mal à se reproduire naturellement, la femelle n’étant féconde que 24 à 48 heures par an. C’est pour cette raison que la venue au monde des jumeaux est une très bonne nouvelle.

Crédit Photo : YouTube / AP

Pour le moment, les boules de poils pèsent entre 150 et 180 grammes, mais elles continueront à prendre du poids au fil des mois. En attendant, elles se reposent auprès de leur maman, une certaine Qin Qin.

Comme le précise le Daily Mail, la femelle est également née au centre, et a déjà donné naissance à des jumelles en 2020.

Crédit Photo : Xinhua / Shutterstock

Le panda géant : une espèce vulnérable

Autrefois considéré comme une espèce en voie de disparition, le panda géant figure désormais sur la liste des espèces vulnérables, établie par l’Union internationale pour la conversation de la nature (IUCN).

Depuis une vingtaine d’années, la Chine mène un combat pour protéger le panda géant de l’extinction. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette politique de protection a porté ses fruits.

Crédit Photo : Istock

Pour ce faire, les autorités chinoises ont mis en place des solutions pour améliorer les conditions de vie des ours : plantations de bambous, aide à la reproduction ou encore préservation de leur habitat naturel.

Pour rappel, l’Empire du Milieu abrite environ 1800 individus vivant à l’état sauvage, contre 1596 en 2003.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.