Politics

Didier Lallement, un préfet brutal trop longtemps soutenu par le pouvoir



Mercredi 20 juillet, Didier Lallement quitte ses fonctions à la préfecture de police de Paris. Malgré un maintien de l’ordre brutal, émaillé de déclarations parfois mensongères, le préfet a pu, durant trois ans, compter sur le soutien du président de la République.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close