Entertainment

Emmanuel Macron : cette célèbre formule piquée à Jacques Chirac en pleine polémique “Uber Files”


En marge d’un déplacement dans l’Isère, ce mardi 12 juillet, Emmanuel Macron a été invité à s’exprimer sur les accusations de l’opposition qui reprochent au président ses liens étroits avec la société Uber, du temps où il était ministre de l’Economie. Le chef de l’Etat a réagi en employant une formule plutôt grivoise attribuée à Jacques Chirac.

Emmanuel Macron est dans l’œil du cyclone. Dimanche 10 juillet, une enquête baptisée “Uber Files” a été ouverte suite à l’envoi anonyme de milliers de documents Uber au Guardian. “L’entreprise a enfreint la loi, trompé la police et les régulateurs, exploité la violence contre les chauffeurs et fait pression en secret sur les gouvernements dans le monde entier“, affirme The Guardian concernant les pratiques d’Uber pour s’imposer durant ses premières années d’expansion. Le journal britannique fait état de multiples stratégies de l’entreprise américaine pour se faire accepter, comme par exemple de courtiser certaines figures au pouvoir, à l’instar d’Emmanuel Macron, à l’époque où il était ministre de l’Economie (2014-2016). D’après Le Monde, qui s’est invité dans l’enquête, pas moins de 17 échanges “significatifs” auraient eu lieu entre Emmanuel Macron et des proches d’Uber. Des rencontres confirmées par la société Uber France, sollicitée par l’Agence France Presse, et visiblement assumées par le président français, qui a déclaré ce mardi avoir agi à l’époque pour “créer des milliers d’emplois“. L’opposition, quant à elle, à pointé du doigt le chef de l’Etat, lui reprochant d’avoir défendu les intérêts d’Uber. La patronne des députés LFI Mathilde Panot va même plus loin en dénonçant “un pillage du pays“.

Emmanuel Macron “assume à fond” ses liens avec Uber

Réaction d’Emmanuel Macron ? “On introduit une espèce d’ambiance qui consisterait à dire que voir des chefs d’entreprise, en particulier étrangers, ce serait mal. Mais je l’assume à fond et en vous regardant ! J’ai vu des chefs d’entreprise, l’horreur ! Je les ai vus, ça a toujours été officiel, avec des collaborateurs. J’en suis fier ! S’ils ont créé des emplois en France, je suis hyper fier de cela“, s’est défendu le président avant d’employer une célèbre formule attribuée à Jacques Chirac : “Comme le dirait un de mes prédécesseurs, cela m’en touche une sans faire bouger l’autre !. Un trait d’esprit qui n’a pas été du goût de tous les internautes, beaucoup jugeant “vulgaire” la formule dans la bouche d’Emmanuel Macron.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close