Politics

FFP2 obligatoire en Autriche, rassemblements politiques annulés en Inde… le point sur le coronavirus


Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La situation en France

Le nombre de contaminations au Covid-19 se maintient à un niveau très élevé, au-dessus de 200 000, et les hospitalisations augmentent toujours, selon les chiffres officiels publiés jeudi soir. Pour la journée de jeudi, 261 481 nouveaux cas ont été enregistrés. C’est moins que la veille (332 252), mais ces décalages quotidiens sont peu significatifs car ils peuvent être dus à des rattrapages statistiques. Pour lisser ces écarts, on calcule le nombre de nouveaux cas quotidiens observés en moyenne sur les sept derniers jours. Jeudi, il est passé au-dessus des 200 000 pour la première fois (204 662). Il avait dépassé la barre des 100 000 seulement huit jours auparavant, le 29 décembre.

Au-delà des cas de contamination, la vague continue de monter à l’hôpital. 21 169 malades du Covid sont hospitalisés en France, dont 3759 en soins critiques, réservés aux cas les plus graves, contre respectivement 16 000 et 3200 deux semaines auparavant.

Alors que le projet de loi sur le pass vaccinal a été adopté par les députés, près de 120 000 premières injections de vaccin ont été faites en deux jours: plus de 53 000 jeudi, après plus de 66 000 mercredi (ce qui était une première depuis le 1er octobre).

Au total, plus de 53 millions de personnes ont reçu au moins une injection (soit 78,8% de la population totale) et près de 52 millions ont un schéma vaccinal complet (soit 77% de la population totale). Près de 27 millions de personnes ont reçu une dose de rappel.

Restrictions en Guadeloupe

De nouvelles mesures de restriction ont été annoncées mercredi en Guadeloupe , repassée en état d’urgence sanitaire face à l’explosion des cas liée au variant Omicron du coronavirus, désormais majoritaire, tandis que les tensions persistent autour de l’obligation vaccinale. Le préfet a annoncé pour trois semaines un couvre-feu à partir de 22H, qui pourrait-être ramené à 20 heures s’il n’y a pas de recul des contaminations, ainsi que l’interdiction des pique-niques en bord de mer et des rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique.

“Par ailleurs, a-t-il déclaré, les jauges mais aussi les mêmes règles” que dans l’Hexagone s’appliquent désormais. La Guadeloupe, ainsi que la Guyane, Mayotte, Saint-Martin et Saint-Barthélémy, a été replacée en état d’urgence sanitaire, mercredi en Conseil des ministres. Selon le bulletin épidémiologique actualisé mercredi soir (heure locale), 4000 cas positifs ont été comptabilisés lundi et mardi, une reprise épidémique “exponentielle” selon la directrice générale de l’ARS de Guadeloupe, Valérie Denux, qui a précisé que “pour l’instant, cette augmentation du nombre de cas ne se traduit pas à l’hôpital”.

Le variant Omicron est désormais majoritaire sur l’île, détecté dans 82% des prélèvements positifs. Le variant Delta représente 18%, selon la même source. En Guadeloupe, la résistance à la vaccination est encore forte, d’après les chiffres de l’ARS: moins de 50% de la population de plus de 18 ans a reçu au moins une dose de vaccin. En revanche, les taux de vaccination chez les personnes astreintes à l’obligation vaccinale atteignent plus de 95%. Ainsi, “96% du personnel du CHU est conforme à l’obligation vaccinale”, précise-t-on à l’hôpital.

Le bilan dans le monde

La pandémie a fait au moins 5 463 970 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, jeudi à 11 heures GMT.

En valeur absolue, les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 832 148 morts, suivis par le Brésil (619 513), l’Inde (482 876) et la Russie (313 817).

L’Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

En Autriche, masque FFP2 obligatoire à l’extérieur

Le gouvernement autrichien a décidé jeudi de rendre obligatoire à l’extérieur le port du masque FFP2, plus filtrant que le masque chirurgical, pour tenter d’enrayer la propagation du variant Omicron et d’empêcher un nouveau confinement de la population.

Il est déjà obligatoire dans les transports et lieux publics fermés.

En Inde, rassemblements politiques annulés

Des rassemblements de campagne ont été annulés jeudi dans le centre de l’Inde face à une soudaine flambée des cas imputée au variant Omicron, le nombre de nouvelles contaminations ayant presque triplé en deux jours.

Aux Philippines, Duterte menace les non-vaccinés

Le président philippin Rodrigo Duterte a appelé jeudi à arrêter les non-vaccinés ne respectant pas l’obligation de rester chez eux pendant la durée des restrictions renforcées, destinées à contenir l’envolée des contaminations liée au variant Omicron.

Les habitants non-vaccinés doivent rester chez eux jusqu’à la mi-janvier et ne peuvent sortir que pour acheter des produits de première nécessité ou pour faire de l’exercice.

Au Brésil, feu vert à la vaccination des enfants

Le Brésil a donné son feu vert à la vaccination des enfants de 5 à 11 ans dans un contexte de forte hausse des cas et de polémique depuis son approbation par les autorités sanitaires.

Toute reproduction interdite



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.