Politics

Hidalgo et Roussel en meeting, Macron sur le terrain auprès des réfugiés ukrainiens



9h05 : Macron « fait la synthèse de tout ce qui est bon pour la France », juge Eric Woerth

Sur le plateau de Public Sénat, le président de la commission des Finances à l’Assemblée nationale justifie son départ des Républicains pour rallier Emmanuel Macron. « Je n’ai pas quitté ma famille politique, LR a dérivé, j’ai tenté de l’empêcher, mais il y avait un équilibre à l’UMP qui a été perdu, juge Eric Woerth. Emmanuel Macron a fait exploser les lignes. Il fait la synthèse de tout ce qui est bon pour la France. »

Le député de l’Oise salue par exemple la réforme des retraites envisagée par le président-candidat Macron, prévoyant désormais le report de l’âge légal de départ à 65 ans. Cette réforme « n’a rien d’injuste » selon lui. « C’est une des rares réformes structurelles qui porte une bonne nouvelle en elle-même : vous vivez plus longtemps, ajoute Eric Woerth. Ce temps-là est divisé entre le temps au travail et le temps à la retraite. »

9h : Dix candidats passent leur grand oral devant les élus locaux

L’Association des maires de France (AMF) organise une rencontre entre dix candidats et les élus locaux de « Territoires Unies » – l’AMF, l’Assemblée des Départements de France et Régions de France – pour que les prétendants à la fonction suprême présentent leur programme en matière de libertés locales.

Suivez en direct les auditions des candidats lors de la « Rencontre des libertés locales »

Le groupe Ebra vous propose ce mardi de suivre en direct les engagements des candidats à la présidentielle face aux élus locaux, lors de cet évènement initié par l’Association des Maires de France (AMF) et ses partenaires de l’Assemblée des départements de France et Régions de France.

8h49 : Julien Denormandie entretient le flou sur la direction de campagne de Macron

Avant l’officialisation de la candidature du chef de l’Etat, Julien Denormandie était pressenti pour devenir directeur de campagne d’Emmanuel Macron. « Je suis ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, je resterai ministre, esquive-t-il ce mardi au micro de France Inter. En revanche, je m’engagerai aux côtés du candidat, comme je me suis engagé depuis maintenant des années à ses côtés. »

8h37 : Lassalle continue sa campagne, « pour l’instant »

Malgré les sondages qui le placent entre 1 et 2%, Jean Lassalle poursuit sa campagne. « Je continue ma campagne pour l’instant », précise le candidat de Résistons au micro de Sud Radio. « Il y a des moments où il faut s’interroger à la manière dont on peut être le plus utile à son pays » assure-t-il, avant de défendre ses priorités : racheter la dette, reconstruire une administration territoriale…

8h28 : « Valérie Pécresse c’et la reine du recyclage en terme de programme », raille Marlène Schiappa

Au micro d’Europe 1, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté réagit aux accusations, émanant notamment de l’équipe de Valérie Pécresse, selon lesquelles Emmanuel Macron reprendrait des mesures dans les programmes des autres candidats. « Valérie Pécresse c’et la reine du recyclage en terme de programme, charge Marlène Schiappa. Elle copie-colle une fois les éléments d’Éric Zemmour, une fois les nôtres. […] C’est l’hôpital qui se fout de la charité. Il y a une course des Républicains derrière Éric Zemmour et Marine Le Pen. »

8h23 : « La démocratie en France n’est plus qu’une légende », dénonce Lassalle

Le candidat de Résistons fait partie des quatre prétendants à la fonction suprême – avec Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou et Nathalie Arthaud – à ne pas avoir été convié à la grande soirée politique organisé lundi soir sur TF1. « La démocratie en France n’est plus qu’une légende, dénonce Jean Lassalle. Je suis candidat, nous sommes douze. Je remplis toutes les cases. Ce qu’il s’est passé hier soir [lundi] dépasse l’entendement. »

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

Gérer mes choix



7h58 : Gabriel Attal précise ce que sera le « débat permanent » souhaité par Macron

« Ca veut dire que quand on ouvre de grands chantiers – il va y en avoir sur l’école, sur la santé… – il faut pouvoir échanger avec les Français, les principaux concernés, indique le porte-parole du gouvernement sur le plateau de France 2. Si je prends la question de l’éducation  : échanger avec les parents d’élèves, les représentants des enseignants, les élèves. Le faire peut-être à un niveau local… C’est une sorte de nouvelle méthode que le candidat propose. »

7h52 : Pour Louis Aliot (RN), Le Pen « a d’autres priorités » que de débattre avec Pécresse

Lundi, Marine Le Pen entérinait le fait qu’elle ne débattrait pas avec Jean-Luc Mélenchon, Eric Zemmour, mais surtout Valérie Pécresse, avec laquelle la candidate du Rassemblement national souhaitait pourtant échanger quelques semaines plus tôt. « On est à la fin de la campagne, je pense qu’il y a d’autres priorités », justifie Louis Aliot, maire RN de Perpignan, au micro de RMC.

L’élu estime que « ça ne sert strictement à rien » de participer à une émission comme celle entre Valérie Pécresse et Eric Zemmour le 10 mars, un « pugilat permanent » dans la « cacophonie générale ».

7h46 : Gabriel Attal écarte à nouveau l’idée d’un débat entre Macron et ses adversaires

Sur le plateau de France 2, le porte-parole du gouvernement répète les arguments de la majorité pour justifier le fait qu’Emmanuel Macron ne débatte pas avec ses adversaires avant le premier tour. « On sait très bien que ça ne serait pas un débat, assure Gabriel Attal. Vous auriez, sur deux heures d’émission, 1h50 de candidats qui chercheraient leur moment avec le président de la République pour créer une forme de buzz, et un président qui n’aurait même pas dix minutes pour répondre à l’ensemble des interpellations. »

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

Gérer mes choix



7h29 : « Le pouvoir ne veut pas de petits candidats », reproche Arthaud, pas conviée par TF1

Lundi soir, l’émission « La France face à la guerre » de TF1 réunissait huit des douze candidats à l’élection présidentielle. Philippe Poutou, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle et Nathalie Arthaud n’étaient pas conviés. « J’ai très peu, quasiment aucune possibilité de m’expliquer et de défendre ma politique, regrette la candidate de Lutte ouvrière au micro de RMC. C’est quelque chose de très classique. »

Pour Nathalie Arthaud, « le pouvoir ne veut pas de gilets jaunes sur les Champs-Elysées, et bien il ne veut pas non plus de petits candidats, et a fortiori des candidats révolutionnaires dans le débat politique ».

7h03 : Hidalgo et Roussel en meeting, Macron sur le terrain auprès des réfugiés ukrainiens

Le président-candidat Macron se rend ce mardi dans un centre accueillant des réfugiés ukrainiens dans un centre de la banlieue d’Angers, dans le Maine-et-Loire. Il y rencontrera des familles ukrainiennes arrivées ces derniers jours, parmi les 13 500 réfugiés déjà accueillis en France. Le président présentera par ailleurs son projet lors d’une conférence de presse jeudi.

A gauche de l’échiquier politique, Anne Hidalgo (PS) tiendra une conférence de presse ce mardi à 19 heures à Sciences Po, à Paris. Fabien Roussel, le candidat PCF à la présidentielle, sera lui en meeting à Valenciennes. 

Autre événement attendu de la journée, Eric Zemmour (Reconquête !) dévoilera à 20 heures son affiche officielle de campagne.

Ce que la carte des parrainages révèle des candidats

Par rapport à 2017, près de 10% d’élus en moins se sont mobilisés pour parrainer un candidat à l’élection présidentielle de 2022. Parmi ceux qui se désintéressent des parrainages, il y a notamment les maires des communes de moins de 2 000 habitants.

> Notre papier d’analyse est à lire ici

7h02 : Les invités des matinales

France – 7h38 : Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement
RMC – 7h40 : Louis Aliot, vice-président du Rassemblement national et maire de Perpignan
Public Sénat – 8 heures : Eric Woerth, député de l’Oise et président de la commission des Finances et soutien d’Emmanuel Macron
Sud Radio – 8h15 : Jean Lassalle, député des Pyrénées-Atlantiques et candidat à la présidentielle (Résistons)
RMC/BFMTV – 8h30 : Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef

7h01 : Huit candidats, mais pas de débat… que retenir de la soirée de TF1 hier soir ?

Huit candidats se sont succédés lundi soir sur TF1, à l’occasion de l’émission « La France face à la guerre ». Pas de débat mais une succession d’interviews et d’explications de programmes. Retrouvez notre article sur la profession de foi des candidats

> Ce qu’il faut retenir de la soirée est aussi à lire ici

Les informations à retenir de la journée de lundi

  • Valérie Pécresse a officiellement dévoilé son programme baptisé « Le courage de faire ». Marine Le Pen a quant à elle présenté ses mesures pour retrouver une souveraineté énergétique.
  • Marine Le Pen refuse aujourd’hui de débattre avec Valérie Pécresse, Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon, « compte tenu de notre niveau électoral », précise son entourage.
  • Florian Philippot a apporté son soutien au candidat de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan.
  • Emmanuel Macron présentera jeudi après-midi son projet présidentiel lors d’une conférence de presse.

7 heures : Bienvenue dans ce direct consacré à l’actualité politique et à la campagne en vue de l’élection présidentielle de 2022.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.