Entertainment

Il met le feu à sa voiture avec ses enfants à l’intérieur


Lundi 14 mars 2022 dans le Pas-de-Calais, un père suicidaire a mis le feu à sa voiture, dans laquelle se trouvaient ses enfants de 4 et 7 ans. Au moment d’y monter à son tour, il s’est pourtant ravisé.

Drame familial. La petite ville de Vaudricourt, dans le Pas-de-Calais, a été le théâtre d’un drame ce lundi 14 mars 2022. Tout a commencé avec un père de famille de 52 ans qui, sûrement comme d’habitude, se trouvait en voiture avec ses deux garçons de 4 ans et 7 ans afin de les emmener à l’école. La petite famille avait déjà connu une tragédie en 2006 lorsqu’un troisième enfant, alors âgé de 5 ans, est mort des suites d’un arrêt cardiaque à cause d’une erreur médicale. Un drame qui a sans doute durement affecté la famille, au point qu’en ce matin du 14 mars, le père de famille ait fait une tentative de suicide sur le chemin de l’école, avec ses fils dans la voiture. Selon La Voix du Nord, l’homme a été retrouvé par les pompiers aux environs de 8h30, assis à côté de sa voiture en flemme et grièvement brûlé sur tout le corps.

C’est alors qu’il aurait expliqué aux pompiers qu’il a voulu se suicider en mettant le feu à sa voiture. Seulement après avoir allumé les flammes, le père de famille de 52 ans s’est ravisé et est rapidement sorti de la voiture. Il était déjà trop tard pour secourir ses deux fils, morts dans l’incendie sur les sièges à l’arrière de l’Audi noire. L’homme a été évacué par les secours vers le service des grands brûlés de l’hôpital de Lille mais n’a pas pu être interrogé sur ses motivations à cause de son état grave. Toujours selon La Voix du Nord, les pompiers auraient cependant bel et bien retrouvé des indices qui prouvent qu’il s’agissait bien d’un incendie volontaire.

Plusieurs cellules psychologiques ont été mises en place

Afin d’accompagner les secours, les forces de l’ordre et toutes les personnes ayant été impliquées dans cette affaire, une cellule psychologique a été ouverte en interne pour les pompiers de Béthune – la grande ville la plus proche des lieux du drame. La mère des enfants, qui avait déjà perdu un fils en 2006, va également être accompagnée sur le plan psychologique après ce nouveau drame familial. Nos confrères de La Voix du Nord rapportent également que deux psychologues ont été déployés dans l’école des deux jeunes victimes, à Drouvin-le-Marais. D’après la sous-préfète Chantal Ambroise, “c’est une petite école avec trois classes. Il va falloir expliquer aux enfants qu’ils ne verront plus deux de leurs copains… “.

Loading widget

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.