Entertainment

Jean-Marie Périer : Cette maison corse construite pour son ex Françoise Hardy… où il n’a jamais habité !



Si tout le monde connait bien les quarante ans d’amour qu’ont partagé Jacques Dutronc et Françoise Hardy, peu de gens savent que la chanteuse a en réalité d’abord été en couple avec Jean-Marie Périer, photographe très populaire du magazine Salut Les Copains, un classique des années 60 et 70, notamment pendant l’époque yéyé.

C’est d’ailleurs le photographe qui a remarqué Françoise Hardy, chez elle, alors qu’elle était encore adolescente. Tous les deux ont ensuite partagé plus de quatre ans de leur vie, avant que la jeune femme ne rencontre le futur père de son fils, Thomas, Jacques Dutronc.

Dans une interview croisée avec Nikos Aliagas pour le magazine Gala, le photographe aujourd’hui âgé de 82 ans, a accepté de revenir sur cet amour de jeunesse, qui l’a “tout de suite subjugué“. “Quand je rencontre quelqu’un qui a un talent fou, je deviens fou et fou d’amour aussi comme avec Françoise“, raconte-t-il, alors qu’il évoque sa grande période de Salut Les Copains avec le présentateur.

Un amour qui l’a même poussé à dépenser beaucoup d’argent. “C’est quand même moi qui ai fait construire la maison à Monticello pour Françoise qui gagnait à l’époque beaucoup d’argent. Et pourtant, je n’y ai jamais habité avec elle, mais j’ai passé quarante ans à rendre visite à Jacques dans cette maison“. En effet, même si leur histoire s’est arrêtée depuis longtemps désormais, ils sont toujours en contact grâce à… Jacques Dutronc.

En effet, alors qu’il fréquentait à l’époque toutes les célébrités de l’époque yéyé, il se lie d’amitié avec le chanteur, qu’il décrit comme “un cinglé total, d’une insolence qui [le] vengeait de toute la connerie mondiale. Il ne ressemblait à personne, il avait tous les talents et le syndrome du ‘pourvu qu’on ne s’en rende pas compte’“. Toujours amis aujourd’hui, les deux hommes se voient moins car ils vivent loin l’un de l’autre mais se parlent “tout le temps“.

Fils naturel d’Henri Salvador mais reconnu et élevé toute sa vie par l’acteur François Périer, le photographe a connu la célébrité en 1966, lorsqu’il rassemble les 46 plus grandes vedettes de l’époque pour en faire une photo de groupe, qu’on surnommera plus tard “la photo du siècle” et qui paraîtra dans le magazine Salut Les Copains, extrêmement populaire parmi les fans de l’époque yéyé des années 70.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.