Entertainment

Johnny Hallyday : cet homme au casier bien rempli qui a failli racheter la maison de Marnes-la-Coquette


C’était moins une : la maison de Marnes-la-Coquette dans laquelle la légende du rock français a rendu son dernier souffle a bien failli devenir la propriété d’un homme d’affaires sulfureux.

Cela faisait plusieurs années que l’immense propriété de Johnny Hallyday avait été mise en vente par Laeticia. En effet, rattrapée par le fisc, elle avait dû se résoudre à vendre cette maison acquise par le taulier en 1999 et où il était décédé, le 5 décembre 2017, dans la nuit. Mais il a été difficile de trouver acquéreur pour cette immense demeure rebaptisée “la Savannah”, même si plusieurs offres ont été formulées, dont une émanant d’un certain Pierre Reynaud.

Pierre Reynaud prêt à acheter la maison de Johnny… avant de se rétracter

Maintenant que la demeure de Johnny Hallyday a été vendue, c’est sans doute avec soulagement que Laeticia réalise que “La Savannah” a failli appartenir à l’homme d’affaires et marchand de biens, Pierre Reynaud. En effet, la maison qui a avait été mise en vente pour un montant de 15 millions d’euros peinait à être vendue, après une première promesse à 10,5 millions d’euros, quand l’homme, impliqué dans différentes affaires judiciaires, a formulé une offre d’un peu plus de 8,45 millions d’euros en plus des frais d’agence. Mais cette transaction n’a pu aboutir. Comme le révèlent nos confrères de Paris Match, c’est au moment de la vérification de l’origine des fonds que les choses ont pris une tournure surprenante. “Nous avons réalisé les vérifications d’usage, respectant la présomption d’innocence, a relaté Gilles Gauer, l’avocat de Laeticia Hallyday, mais à peine la demande de preuve de l’origine licite des fonds lancée, démarche classique et obligatoire, nous sommes restés sans nouvelles.” Malgré une sommation délivrée par un huissier de justice, impossible d’avoir un retour de la part de l’homme d’affaires. Ce n’est que le 29 juin 2022 que le notaire de Pierre Reynaud a fait savoir sans donner d’explications qu’ils étaient “dans l’obligation de retirer leur offre.”

Bien qu’il soit toujours présumé innocent, Pierre Reynaud a été, selon nos confrères de Paris Match, plusieurs fois inquiété par la justice, notamment mis en examen à deux reprises. La première en 2021, dans l’affaire de subornation de témoin impliquant Ziad Takieddine suite à un article paru dans Match, et la seconde pour corruption de fonctionnaire étranger, puisque toujours selon Match, “on le soupçonne d’avoir versé des fonds pour faire sortir d’une prison libanaise Hannibal Khadafi, fils de l’ancien dictateur lybien”. Tout compte fait, la maison de Marnes-la-Coquette fera le bonheur d’autres acheteurs, moins sulfureux, sans doute.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.