Politics

la Chine « a choisi de surréagir », selon la Maison Blanche


21h41 : La Chine « a choisi de surréagir », selon la Maison Blanche

La Chine a « choisi de surréagir » en tirant 11 missiles balistiques autour de Taïwan ce jeudi, une activité militaire « provocatrice », a déclaré un porte-parole de la Maison Blanche.

Les Etats-Unis ont décidé de reporter un test de missile intercontinental prévu dans les prochains jours pour éviter une nouvelle escalade des tensions, mais le porte-avions USS Reagan, qui croise actuellement en mer des Philippines, continuera à « surveiller » les environs de Taïwan, a ajouté John Kirby.

20h25 : Pour Jean-Luc Mélenchon, la visite de Nancy Pelosi à Taïwan est une « provocation »

Sur son blog, le leader de la France insoumise qualifie de « provocation » le déplacement de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis à Taïwan. Il affirme qu’il « n’y a qu’une seule Chine » en référence au territoire continental et que « Taïwan est une composante à part entière de la Chine », reprenant un vocable défendu par le régime de Pékin mais refusé par les autorités de Taipei.

« Les Chinois règleront le problème entre eux. Il n’y a pas d’autre issue raisonnable possible », a balayé Jean-Luc Mélenchon, qui accuse les Etats-Unis de vouloir « ouvrir un nouveau front ». Une position tenue depuis longtemps par l’Insoumis, qui disait l’année dernière refuser « la guerre froide avec la Chine », au sujet d’une proposition de résolution en faveur de l’association de Taïwan aux travaux des organisations internationales, à l’Assemblée nationale.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.

Gérer mes choix



17h01 : 22 avions chinois sont brièvement entrés dans la zone de défense aérienne taïwanaise, selon Taipei

Vingt-deux avions de combat chinois sont brièvement entrés jeudi dans la zone de défense aérienne taïwanaise, a annoncé le ministre de la Défense taïwanais lors d’un briefing consacré aux manoeuvres militaires chinoises. Les systèmes de défense anti-aériens ont traqué les avions chinois, a-t-il ajouté.

16h47: Tokyo appelle à « l’arrêt immédiat » des manoeuvres militaires chinoises autour de Taïwan

Le ministre japonais des Affaires étrangères Yoshimasa Hayashi a appelé jeudi à « l’arrêt immédiat » des manoeuvres militaires chinoises autour de Taïwan, lancées en riposte à la visite de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi dans l’île.

« Les actions de la Chine ont cette fois un impact grave sur la paix et la stabilité de la région. Je demande une nouvelle fois l’arrêt immédiat de ces manoeuvres militaires », a-t-il déclaré à des journalistes à Phnom Penh, où il participait à une réunion de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean).

16h28  : Quatre missiles chinois auraient survolé l’île de Taïwan, selon Tokyo

Quatre des cinq missiles balistiques chinois qui sont tombés dans la zone économique exclusive (ZEE) du Japon « auraient survolé l’île de Taïwan », a annoncé jeudi le ministère japonais de la Défense.

Le Japon a appelé à « l’arrêt immédiat » des manoeuvres militaires chinoises autour de Taïwan et a déposé une réclamation auprès de la Chine par la voie diplomatique. Pour le ministère, c’est la première fois que des missiles balistiques chinois entraient dans la ZEE nippone.

15h10 : Nancy Pelosi a atteri au Japon, étape finale de sa tournée asiatique

La présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi est arrivée jeudi au Japon, dernière étape de sa tournée asiatique qui a inclus une rare visite à Taïwan ayant provoqué l’ire de la Chine. Des journalistes de l’AFP ont vu l’avion de Mme Pelosi atterrir à la base aérienne de Yokota, dans la banlieue ouest de Tokyo, en provenance de Corée du Sud.

14h05 : Des missiles chinois seraient tombés dans la zone économique exclusive japonaise

Des missiles balistiques chinois seraient tombés dans la zone économique exclusive (ZEE) du Japon pour la première fois, a déclaré jeudi le ministre de la Défense nippon, Nobuo Kishi. « Cinq des neuf missiles balistiques tirés par la Chine sont suspectés d’avoir atterri dans la ZEE du Japon », a déclaré M. Kishi aux journalistes, alors que la Chine a entamé de grandes manoeuvres militaires dans les eaux entourant Taïwan après une visite de Nancy Pelosi, président de la Chambre des représentants américaine.

10h20 : La Chine a tiré de « multiples » missiles balistiques lors de ses manoeuvres, selon Taïwan

Les forces armées chinoises ont tiré ce jeudi de « multiples » missiles balistiques dans les eaux entourant Taïwan lors de leurs grandes manoeuvres, a déclaré le ministère de la Défense de Taipei, condamnant des « actions irrationnelles qui minent la paix régionale ».

7h45 : L’armée chinoise tire des projectiles vers le détroit de Taïwan 

L’armée chinoise a tiré ce jeudi des projectiles non identifiés vers le détroit de Taïwan, ont constaté des journalistes de l’AFP, peu de temps après le début d’importants exercices militaires tout autour de l’île revendiquée par Pékin.

A Pingtan, une île chinoise située près des manoeuvres en cours, les reporters ont vu plusieurs projectiles tirés à proximité d’installations militaires s’envoler dans le ciel vers la mer, suivis de panaches de fumée blanche.

7h20 : La situation à Taïwan peut mener à « des conflits ouverts »

La situation à Taïwan peut conduire à des « conflits ouverts », ont prévenu ce jeudi les ministres des Affaires étrangères de l’Asean, réunis à Phnom Penh. « L’Asean est préoccupée par l’instabilité internationale et régionale, notamment avec les récents développements dans la région adjacente de l’Asean, qui peuvent mener à de mauvais calculs, une confrontation sérieuse, des conflits ouverts, et des conséquences imprévisibles pour les grandes puissances », ont-ils écrit dans un communiqué commun.

6h35 : L’Union européenne condamne les manoeuvres « agressives » de la Chine

Le chef de la diplomatie de l’Union européenne Josep Borrell a condamné les manoeuvres militaires « agressives » de la Chine, estimant qu’il n’y avait « aucune justification » à utiliser « comme prétexte » la visite à Taïwan de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi.

« Il est normal pour les députés de nos pays de voyager à l’international », a-t-il écrit sur Twitter depuis Phnom Penh, en marge d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Asean.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.

Gérer mes choix



6h30 : L’armée taïwanaise dit « se préparer à la guerre sans chercher la guerre »

Les forces armées de Taïwan ont affirmé « se préparer à la guerre sans chercher la guerre », au moment où la Chine a démarré les plus grandes manoeuvres militaires de l’histoire autour de l’île. « Le ministère de la Défense nationale souligne qu’il respectera le principe de se préparer à la guerre sans chercher la guerre », a indiqué le ministère taïwanais de la Défense dans un communiqué.

6h25 : La Chine débute ses exercices militaires autour de Taïwan

Pékin a commencé ce jeudi ses exercices militaires autour de Taïwan, a annoncé la télévision publique chinoise CCTV, les plus grandes manœuvres jamais organisées autour de l’île. Ils interviennent en réponse à la visite en début de semaine de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants américaine à Taïwan, considérée comme une grave provocation par la Chine.



Photo AP/Sipa



Les informations des dernières heures

  • La présidente de Taïwan a affirmé mercredi que l’île « ne reculerait pas » face à la menace de la Chine, qui s’apprête à lancer des manœuvres militaires près des côtes taïwanaises en représailles à la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi.
  • Nancy Pelosi a indiqué être venue « en paix » dans la région tout en assurant que les Etats-Unis n’abandonneraient pas l’île démocratique, qui vit sous la menace constante d’une invasion par Pékin.
  • « Il s’agit d’une véritable farce. Les Etats-Unis violent la souveraineté de la Chine sous le couvert de la soi-disant démocratie (…) Ceux qui offensent la Chine seront punis », a menacé de son côté le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.
  • La responsable américaine a quitté l’île ce mercredi à destination de la Corée du Sud, prochaine étape de sa tournée asiatique.

6h20 : Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré aux tensions entre la Chine et Taïwan après la visite de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi sur l’île. Ce déplacement a déclenché la fureur de Pékin en étant la plus haute responsable américaine élue à se rendre à Taipei en 25 ans. 



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.