Sports

La grande annonce de Loeb


Après son abandon au Rallye de Grèce, Sébastien Loeb a confié qu’il n’en avait sans doute pas terminé avec le WRC.

A 48 ans, Sébastien Loeb est le plus vieux pilote à s’être aligné sur une épreuve WRC, et le plus vieux aussi à s’être imposé, en début d’année au Monte-Carlo. Mais l’Alsacien, nonuple champion du monde, n’en a sans doute pas encore terminé.

Après sa victoire en Principauté, Loeb a connu trois abandons sur les trois épreuves où il s’est ensuite aligné (Portugal, Kenya, Grèce). Mais il a pris tellement de plaisir au volant de la Ford Puma qu’il a bien envie de remettre ça en 2023. « Ça me motive pour faire des rallyes parce que je me sens bien dedans, a-t-il reconnu, il faut juste qu’on soit capables de terminer ! », a-t-il confié après son abandon au Rallye de l’Acropole, samedi, où Loeb était en tête avant son problème mécanique.

Le Dakar en 2023… et puis ?

Comme le résume L’Equipe, Loeb n’a pour le moment qu’un seul engagement pour l’année prochaine. Il s’agit du Dakar, qu’il disputera avec Prodrive, et où il espère enfin décrocher une première victoire après avoir longtemps tourné autour (2e en 2017 et en 2022). Ensuite, il aura la possibilité d’enchaîner avec le Championnat du monde de rallye-raid.

Clairement, Loeb a encore faim de courses, et garde ses options ouvertes. « Cette année, je me suis beaucoup éparpillé quand même, rappelle-t-il, alors que L’Equipe recense dix-huit épreuves différentes disputées, en incluant le DTM et l’e-trophée Andros. Tout ça avec des calendriers qui ne sont pas faits pour s’accorder. Là, je vais enchaîner quatre courses en un mois et demi et ce n’est pas forcément ce que je recherche. Donc je suis en train de réfléchir à ce qui est faisable mais je ne vais probablement pas m’étaler sur trois Championnats. Ce que je peux dire, c’est que je n’étudie rien en circuit, j’étudie le rallye-raid, le WRC et l’Extreme-E, un peu ce que je fais cette année mais avec l’intention de faire moins de courses. » Moins de courses, certes. Mais sans doute un peu de WRC, son premier amour, histoire de faire vrombir à nouveau cette Ford Puma qu’il apprécie tant.

« J’ai mené tous les rallyes sur lesquels je me suis engagé, a rappelé Loeb au sujet de saison WRC 2022. Quand j’ai arrêté avec Hyundai (en septembre 2020), je n’imaginais pas que j’allais refaire du rallye. Donc je suis content d’être au rythme où je suis à 48 ans, de revenir en Grèce pour la première fois depuis dix ans et d’être en tête du rallye face à tous les jeunes qui se battent pour le Championnat. Ça m’apporte du plaisir. »





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.