Sports

La Ligue 1 redémarre, l’IPTV a encore de beaux jours devant lui


Alors qu’on pensait le service éradiqué, l’IPTV reste toujours actif sur le sol français. Et beaucoup de fans s’y abonnent à l’aube de la nouvelle saison.

Trois des cinq grands championnats ont repris vendredi soir et les deux autres vont suivre prochainement. Pour un fan de football qui souhaite ne rien rater des différentes batailles dans les quatre coins de l’Europe, il faudrait aujourd’hui au moins deux abonnements. L’un à Canal+ et l’autre à BeIn Sports. Le prix d’un tel caprice c’est environ 500 euros par an. Certains ont cependant trouvé la parade pour ne pas se ruiner.

L’IPTV restent la hantise des diffuseurs officiels

L’IPTV, le service illégal qui propose la diffusion de toutes les chaines du monde en streaming, reste très actif sur le territoire français. Malgré les mesures prises à son encontre, et en particulier par l’ARCOM et aussi l’Assemblée Nationale à travers le vote de la loi l’interdisant, la pratique demeure très répandue. C’est ce qu’on peut constater à travers les messages et astuces échangés par les mordus du ballon rond sur les réseaux sociaux.

A voir aussi :
>>> L’IPTV en péril, ce groupe de streaming va tout révolutionner

D’aucuns partagent des liens et font la promotion de ce genre de diffusions sur leurs comptes personnels, mais en prenant les précautions nécessaires. Pour ne pas se mettre en faute et éviter aussi aux pirates de l’audiovisuel de se faire prendre, ils invitent les personnes intéressées à poser leurs questions en privé. Les abonnements varient selon la qualité. Les meilleurs peuvent atteindre un prix de 100€ par an. C’est couteux, mais pas autant que l’abonnement officiel. D’où la réussite de ce procédé de transmission illicite. Au grand dam des diffuseurs officiels et de leurs patrons.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close