Entertainment

“La reine le détestait” : cette célèbre personnalité politique qu’Elizabeth II ne supportait pas


Ce mardi, Bertrand Deckers était reçu sur le plateau de TPMP pour évoquer les funérailles d’Elizabeth II. L’expert en familles royales en a profité pour faire une confidence au sujet de la reine et de la forte antipathie qu’elle aurait ressentie envers un ancien président.

Le 8 septembre dernier, la reine tirait sa révérence, après 70 ans de règne. Le Royaume-Uni, en deuil, a fait ses adieux à sa monarque ce lundi, sous les yeux de milliards de (télé)spectateurs parmi lesquels de nombreuses personnalités artistiques et politiques. Ainsi, plusieurs acteurs et chefs d’Etat avaient fait le déplacement, à l’instar de Daniel Craig, Helen Mirren, Joe Biden ou encore Emmanuel Macron. Si d’anciens leaders étaient présents à la cérémonie, comme Beatrix, l’ex-reine des Pays Bas, ou Juan Carlos Ier, l’ancien roi d’Espagne, ce n’était pas le cas dans tous les pays. Donald Trump, notamment, était aux abonnés absents, et à en croire les propos de Bertrand Deckers dans TPMP ce mardi, l’ancien président des Etats-Unis n’avait probablement pas reçu de carton d’invitation. “La reine le détestait”, a expliqué le journaliste, avant d’ajouter : “les rapports avec Donald Trump sont très très mauvais“. Intrigué, Cyril Hanouna a souhaité en savoir plus sur les raisons de cette antipathie. “C’est un grossier personnage, il n’a aucune éducation“, a alors lancé Bertrand Deckers. “Il a osé venir avec son hélicoptère en 2018 sur le gazon de Buckingham Palace (…) Et la reine redoutait ses opinions politiques, au point qu’elle s’était parée de cette fameuse parure de rubis et elle a ostensiblement, devant les photographes, caressé sa parure – je me demandais pourquoi – et en réalité, c’est parce que le rubis repousse les forces du mal“.

Obsèques d’Elizabeth II : cette singularité de Joe Biden durant la cérémonie

Après le cas Donald Trump, Bertrand Deckers s’est penché sur le président actuel des Etats-Unis, Joe Biden, qui était quant à lui bien présent aux obsèques de la reine. Petite particularité en revanche : alors que les autres chefs d’Etats étaient placés dans des bus, ce dernier a eu droit à un véhicule spécial.Lui, il était dans une limousine blindée”, a précisé Cyril Hanouna. Ce n’est pas le seul président à avoir attiré l’attention de la presse britannique, puisque le look d’Emmanuel Macron a valu au chef d’Etat de nombreux commentaires sur la Toile. “Il est arrivé en baskets et lunettes, ce qui a un peu étonné“, a reconnu Bertrand Deckers, avant de préciser : “pour se recueillir, ils se sont changés“.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.