Sports

Le coup de poker de Leonardo


Le PSG est (finalement) proche d’accueillir Tanguy Ndombele en prêt jusqu’à la fin de la saison, alors que les dirigeants ne sont pas encore parvenus à alléger la masse salariale.

A moins de trois semaines de son 8e de finale aller de Ligue des champions contre le Real Madrid, au Parc des Princes, le PSG n’a toujours pas de milieu de terrain type. Mauricio Pochettino n’a pas encore tranché sur le rôle précis de Marco Verratti, Georginio Wijnaldum a déçu, Leandro Paredes ne s’est jamais imposé et seul Idrissa Gueye fait le boulot. Tanguy Ndombele devrait même entrer dans l’équation.

Comme l’indique RMC jeudi soir, le PSG et Tottenham se sont finalement rapprochés pour un prêt de l’international français jusqu’à la fin de la saison. Les deux clubs discutent encore de la possible option d’achat obligatoire (réclamée par les Spurs), mais les dirigeants parisiens auraient accepté de prendre en charge 100% du salaire de l’ancien joueur de l’OL (qui serait de 600 000 euros par mois).

Aucun départ pour l’instant

Il y a quelques jours, Le Parisien affirmait pourtant que Leonardo devait alléger la masse salariale de son effectif, en trouvant preneur pour l’un de ses défenseurs ou l’un de ses milieux de terrain, avant de pouvoir accueillir Ndombele en prêt. Or, le PSG, qui souhaitait vendre pour 100 millions d’euros durant l’hiver, a seulement prêté Rafael Alcantara et Sergio Rico. Layvin Kurzawa pourrait suivre dans le cadre d’un prêt.

Par contre, Thilo Kehrer, Abdou Diallo ou Julian Draxler, qui ont tous une valeur marchande respectable, n’ont pas intéressé grand-monde en Europe, tandis que Mauro Icardi, payé bien trop cher et déjà indésirable, n’ira pas à la Juventus (qui a cassé sa tirelire pour Dusan Vlahovic). L’objectif que s’était donné la direction ne sera rempli. Bien au contraire avec l’arrivée de Ndombele.

Lire aussi :Messi, la mauvaise nouvelle se confirmeMbappé au Real, c’est validé





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close