Sports

Le maire de New York se « concentre sur neuf millions de personnes, pas sur une seule »


Même s’il a tempéré ses critiques, les propos de Kevin Durant contre Eric Adams, le maire de New York, qu’il accusait de chercher de l’attention en maintenant Kyrie Irving dans une situation ubuesque, ont été mal reçues. Interrogé sur le sujet, l’édile a d’ailleurs expliqué que le meneur des Nets n’était pas sa priorité.

« Nous allons continuer à retirer (les mandats) petit à petit, mais soyons clairs : tous ceux qui se concentrent sur le sport ne pensent qu’à une seule personne », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. « De mon côté, je me concentre sur 9 millions de personnes. Et donc, je ne me concentre pas sur une seule personne, je me concentre sur le fait que ma ville ne ferme pas à nouveau, qu’elle n’ait pas à gérer cette crise à nouveau. »

Alors que la question des sportifs non-vaccinés risque également de se poser pour les joueurs de baseball de la ville (New York Yankees et New York Mets) dont la saison devrait reprendre début avril, Eric Adams assure que ces quelques cas sont discutés, mais qu’ils ne vont pas décider de la politique sanitaire de la ville.

« Je vais faire ça correctement pour les habitants de la ville, et je ne me concentre pas sur un individu, je me concentre sur 9 millions de personnes »

« Nous allons éplucher (les mandats) comme nous l’avons fait avec la « Key to NYC » (pour les touristes), comme nous l’avons fait avec les enfants, et nous continuons de le faire » a-t-il ainsi poursuivi. « Mais je ne vais pas me précipiter en fonction du calendrier d’une saison sportive. Je vais faire ça correctement pour les habitants de la ville, et je ne me concentre pas sur un individu, je me concentre sur 9 millions de personnes. »

Il y a quelques semaines, le maire avait pourtant jugé la situation « ridicule » mais il précise qu’il évoquait le fait que des basketteurs non-vaccinés d’autres franchises NBA pouvaient jouer au Barclays Center, comme ils ne résidaient pas à New York et n’étaient donc pas soumis au mandat applicable aux entreprises privés de la ville.

Eric Adams rappelle d’ailleurs que c’est grâce aux mandats sur la vaccination que la ville est sortie de la crise, et que la NBA peut avoir une saison dans des conditions normales.

« La NBA a une saison à cause des mandats. Ils n’ont pas eu à annuler la saison car nous avons des mandats en place », a-t-il conclu. « Nous en sommes là, avec des écoles ouvertes, des entreprises ouvertes, une ville qui n’est pas fermée, des hôpitaux qui ne sont pas surchargés. C’est grâce aux mandats que nous en sommes là. »



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.