Politics

Le sacre des Anglaises, tournant majeur pour le foot féminin ?



Plus de 87 000 spectateurs dans les travées de Wembley, quelque 17 millions de téléspectateurs devant leur poste, une liesse populaire inédite en plein cœur de Londres : l’épopée des Anglaises, vainqueur du premier Euro de football de leur histoire a suscité un fol engouement outre-Manche. Et provoqué un tournant majeur dans le monde du football féminin, veut croire la presse britannique : “Les doutes concernant l’impact et la pertinence d’un événement sont vite dissipés lorsqu’on voit qu’il fait réagir publiquement la reine, le Premier ministre et les Spice Girls”, souligne le Financial Times, avec une pointe d’humour.

“Demain, ce ne sera pas la fin d’un périple, mais le début d’un autre”, a confirmé la capitaine des “Lionesses” Leah Williamson dimanche 31 juillet, peu après le sacre obtenu face à l’Allemagne (2-1). Et la route s’annonce sinueuse. Car Outre-Manche, le football féminin – interdit par la fédération anglaise pendant un demi-siècle entre 1920 et 1971 – a déjà connu de grands espoirs. Suivis de faux départs. Après tout, la finale du tournoi olympique à Londres, en 2012, s’était déroulée devant plus de 70 000 spectateurs. “Mais l’été suivant, moins de 5 000 personnes avaient assisté au but victorieux d’Ellen White quand l’équipe d’Arsenal avait soulevé la coupe d’Angleterre de football”, rappelle The Daily Telegraph.

Remplir les stades, une priorité

“Force est de constater que si l’on veut que la belle couverture médiatique du tournoi change la donne, il faut que les responsables s’y



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.