Politics

Législatives : accusé de parachutage, le gendre de Mélenchon répond



Quelques jours après la validation de l’accord passé entre LFI, EELV et le PS en vue des législatives, les mécontents se multiplient. « Reddition », « naufrage », « infamie sans nom » : plusieurs élus socialistes, mais aussi écologistes déclarent haut et fort leur insatisfaction. Ça coince particulièrement dans certaines circonscriptions, l’ancien Premier ministre Lionel Jospin venant, par exemple, apporter un soutien remarqué à la socialiste Lamia El Aaraje, « candidate légitime » à Paris dans la 15e circonscription où elle envisage de se présenter en dissidence contre l’Insoumise Danielle Simonnet, déjà investie.

Dans le Rhône, la candidature de Gabriel Amard, conseiller régional LFI et gendre de Jean-Luc Mélenchon a agacé le maire PS de Villeurbanne. Celui-ci dénonce, tout comme plusieurs autres élus locaux, un parachutage, ce dont le principal intéressé se défend. Contacté par nos confrères de BFMTV, il explique : « C’est un retour au bercail familial, ma famille maternelle vit ici depuis le XIXe siècle. Je vis à Villeurbanne, pas à Paris ». Après avoir passé une grande partie de sa carrière politique en Île-de-France, il est devenu conseiller régional de la région Auvergne-Rhône-Alpes en 2021.

À LIRE AUSSIÀ Aubervilliers, la gauche unie autour de Mélenchon pour « faire l’Histoire »

Une candidature « machiste »

Cette candidature dérange d’autant plus que l’adjointe au maire de Villeurbanne à la petite enfance et aux personnes âgées, Cristina Martineau, avait été désignée candidate de la gauche dans cette circonscription. Auprès de BFM Lyon, elle dénonce : « Aujourd’hui, l’union de la gauche fait le choix du népotisme, du machisme et du parachutisme. » Soutenue par le maire, elle pourrait maintenir sa candidature.

À LIRE AUSSICoignard – Nouvelle Union populaire ? Non, vieux cartel des gauches !


La rédaction vous conseille



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.