Politics

les coureurs à l’épreuve des sommets, Bardet prédit « de gros écarts »



La chronique de Victor Lafay

12h05 : Romain Bardet (Team DSM) prédit « de gros écarts »

« C’est une étape très difficile, tout le monde le sait. C’est très dur, il n’y a pas de répit. Avec une journée chaude et intense, avec le col du Galibier avant, ça va faire une journée avec de gros écarts. »

11h55 : Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën) veut « essayer de prendre du plaisir dans l’échappée »

« Les étapes d’aujourd’hui et de demain, ce sont deux jours difficiles. Deux très grosses étapes avec beaucoup de dénivelé, de difficultés. Je me sentais bien hier sur la fin d’étape donc j”espère que ça va aller. Toutes les journées dans les Alpes, je les ai cochées, après de là à dire que je vais gagner une étape c’est autre chose (rires). Je vais essayer de prendre du plaisir dans l’échappée ou en montant au contact des favoris.

(Sur sa 15e place au général) J’ai envie de continuer comme ça. Mais le général, ça va être très difficile.

(Sur sa forme physique) Un petit peu malade depuis dimanche, c’était dur sur le début d’étape. J’espère que ça ira un petit peu mieux dès le départ aujourd’hui, il faudra être à 100% pour aller devant.

(Sur la chaleur) Ce n’est pas plus que ça ma tasse de thé. On va passer en haute-altitude donc j’espère que ça va se rafraichir. »

11h51 : Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën) a « laissé beaucoup de forces » dans la 10e étape

« Aujourd’hui, c’est la grande bataille du général qu’on attend tous. Moi, je vais essayer de survivre, essayer de me glisser devant peut-être. J’ai essayé hier et j’y ai laissé pas mal de forces, alors que j’espérais vraiment pouvoir être acteur. Si j’y arrive aujourd’hui ça sera très bien mais ça n’a pas vraiment d’importance quand on voit le parcours.

(Sur les cols de la 11e étape) Ce sont des cols mythiques. Le Galibier, c’est selon moi le plus beau col de la région.

(Sur la chaleur) La chaleur complique les choses mais c’est comme ça. On essaye de faire attention, de s’hydrater au maximum, d’avoir des boissons fraîches et des poches de glace. Il n’y a pas de solution miracle. »

11h40 : Marc Madiot, manager de la Groupama-FDJ, s’exprime sur la course du jour

« (Sur David Gaudu) Il est comme les autres coureurs, il est concentré sur l’objectif, il veut faire la meilleure place possible. Tous les jours c’est un énorme morceau, aujourd’hui c’en est un et demain ça en sera encore un autre. Tous les jours il y a des appréhensions sur les étapes car il peut se passer des choses qu’on n’a pas envisagé donc il faut être concentré sur ce que l’on fait. »

10h47 : Les lacets de Montvernier comme première difficulté du jour

Avant le Télégraphe et le Galibier, les coureurs devront également affronter les lacets de Montvernier : si le sommet ne se trouve qu’à 782 m d’altitude, il va obliger le peloton à sillonner dans des virages à 360 degrés.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.

Gérer mes choix



10h40 : Profil, horaires… ce qu’il savoir de la 11e étape entre Albertville et le col du Granon

C’est une étape périlleuse, en haute-montagne, qui attend le peloton ce mercredi, avec notamment l’une des plus difficiles montées de France, le col du Télégraphe. L’ascension de ce col en épingle sera suivi par le celle du col du Galibier, qui culmine à 2642 m de haut, avant de finir au col du Granon de Serre Chevalier, à 2413 m de haut.

Un après-midi qui va mettre à rude épreuve les organismes des coureurs, qui rouleront sous un soleil de plomb et une température de 33 degrés à divers endroit du parcours.

Départ d’Albertville à 12h15 (lancé à 12h30)
Arrivée au col du Granon vers 16h54 (horaire calculé à 34 km/h de moyenne)

Plus d’informations sur l’étape ici.

10h30 : Bienvenue sur le live de la 11e étape !



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close