Politics

les meilleures et les pires destinations en 2022



Depuis 2014, le réseau d’expats InterNations réalise un classement annuel par pays. Le cru 2022 repose sur les réponses de près de 12 000 personnes. Le Mexique prend la tête de la liste sur un total de 52 pays, relaie le magazine Forbes. Différents facteurs sont pris en compte, dont l’activité professionnelle, la qualité et le coût de la vie, le logement, la facilité d’installation, et les activités culturelles locales.

Les 10 meilleures destinations :

  1. Mexique
  2. Indonésie
  3. Taïwan
  4. Portugal
  5. Espagne
  6. Émirats arabes unis
  7. Vietnam
  8. Thaïlande
  9. Australie
  10. Singapour

Le Mexique arrive en tête, avec “91 % d’expatriés disant qu’ils sont heureux de leur vie au sud de la frontière américaine”. La question de la sécurité fait baisser sa moyenne, mais, selon Malte Zeeck, le fondateur d’InterNations, le pays occupe la première place en ce qui concerne la facilité d’installation sur place. 75 % des étrangers qui s’installent au Mexique considèrent qu’il est facile de se faire des amis parmi les locaux. Concernant la suite du podium, deux expats sur trois en Indonésie estiment gagner bien assez pour vivre confortablement. Quant à Taïwan, le pays se distingue par le sentiment de sécurité qu’il inspire aux expatriés et la stabilité financière.

Pour ce qui est d’obtenir facilement un visa et voyager dans la région, la première place revient aux Émirats arabes unis. Par contre, un expat sur cinq est déçu par les restrictions d’utilisation des réseaux sociaux. “Les autorités ont interdit l’accès aux sites et plateformes qui violent les principes moraux, religieux, sociaux et juridiques du pays”, rapporte le Khaleej Times.

Les 10 pires destinations :

43- Malte

44- Italie

45- Turquie

46- Afrique du Sud

47- Japon

48- Luxembourg

49- Chypre

50- Hong Kong

51- Nouvelle-Zélande

52- Koweït

Le Koweït occupe la dernière place, tous critères confondus. Le seul bon côté relevé par les étrangers installés dans le pays est le fait que le salaire y permet de vivre confortablement. Hong Kong occupe la 50e place sur 52 pays. “Alors que 70 % [des interrogés] ont répondu que s’installer dans ce pôle financier a amélioré leurs perspectives de carrière, ils ont aussi dit qu’ils n’étaient pas satisfaits de la qualité de vie dans cette ville”, peut-on lire dans les colonnes du quotidien hongkongais The Standard. En termes de “sécurité”, de “stabilité politique” et de “facilité à se loger”, Hong Kong se trouve à la dernière place. On retrouve également les États-Unis dans le flop 20. Le pays gagne des bons points pour les perspectives de carrière, mais en perd drastiquement à cause de l’inquiétude que suscite le prix des soins de santé chez les expats.

Où s’installer quand on est une femme ?

Mention spéciale dans l’étude, le classement par et pour les femmes qui veulent s’expatrier. Pour elles aussi, le Mexique se retrouve en première place, suivi par l’Espagne et les Émirats arabes unis. On peut lire ce témoignage d’une expatriée britannique dans le quotidien de la péninsule arabique, le Khaleej Times : “Je me sens en sécurité en tant que femme lorsque je sors en soirée. La journée, je n’ai pas peur des vols.”

Le pays occupant la dernière place pour les femmes est le Japon. Cela est dû, selon l’étude, aux difficultés qu’elles rencontrent pour s’y installer, notamment “le manque d’opportunités professionnelles, le déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle, et les prix élevés”, explique le magazine Forbes.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close