Sports

Les Pistons placent leur destin dans les mains de Cade Cunningham


Seulement troisième dans la course au dernier trophée de meilleur débutant de la saison, Cade Cunningham a toutefois réussi ses débuts dans la Grande Ligue avec plus de 17 points, 5 passes et 5 rebonds par match. À vrai dire, il est devenu le dixième joueur de l’histoire de la NBA à réussir à poster ce genre de chiffres pour sa première année, après Oscar Robertson, Alvan Adams, Magic Johnson, Michael Jordan, Grant Hill, Steve Francis, LeBron James, Tyreke Evans et Luka Doncic. Très encourageant donc…

Avec une intersaison emballante qui a vu les Pistons dégraisser leur masse salariale et se tourner résolument vers l’avenir avec la draft de Jaden Ivey notamment, Cade Cunningham est clairement le patron à Detroit. L’ancienne superstar des Cowboys dans l’Oklahoma est attendu comme le leader d’une équipe en pleine reconstruction.

Un relais sur le terrain

« Certains joueurs deviennent des leaders et d’autres sont nés leaders », explique Rob Murphy, l’assistant GM des Pistons dans le Detroit Free Press. « Cade Cunningham est un leader né, un connecteur. Il montre l’exemple et il est aussi capable de communiquer et d’apprendre les choses sur le tas à ses coéquipiers. Il y a des gars comme ça, comme Magic Johnson, Jason Kidd, Mark Jackson qui débarquent sur le terrain et les autres suivent derrière. Cade fait partie de ceux-là. Aussi bon qu’il soit en tant que joueur, il l’est tout autant en tant que leader et connecteur, ce qui est de très bon augure pour nous car un coach a toujours besoin d’avoir un relais sur le terrain pour transmettre le message et mener les troupes. Et quand il n’est pas sur le terrain, il est très bon pour communiquer et être un coéquipier exemplaire. »

Avec un cinq majeur sous les 23 ans, dont le duo Marvin Bagley – Isaiah Stewart sous les panneaux, plus Saddiq Bey et Jaden Ivey à ses côtés sur les extérieurs, Cade Cunningham va hériter des clés du camion chez les Pistons. Et c’est à lui que reviendra la lourde tâche d’ouvrir la voie et mettre le jeu en place.

Homme à tout faire qui a déjà conquis ses dirigeants, il avait déjà commencé à prendre les bonnes habitudes la saison dernière. Cette prochaine campagne lui donnera encore plus les coudées franches.

« C’est vraiment difficile à faire, et très rare [de s’imposer en leader en étant si jeune] », reprend Kelly Olynyk. « J’ai le plus grand respect pour lui, pour son jeu et pour la manière dont il se comporte. On a des vétérans qui peuvent prendre la parole, mais c’est vraiment à lui de le faire. Ça va être son boulot. On sera là pour le soutenir et lui donner nos conseils, et parler quand il le faudra, mais c’est l’équipe de Cade. C’est ce dont on aura besoin de notre meneur, de notre leader, du futur des Pistons. C’est ce qu’il doit faire et je pense qu’il veut le faire. Plus vite il le fera, mieux ce sera pour l’équipe. »

Déjà « un des meilleurs leaders de la Ligue »

Très heureux après la Draft avec deux belles prises, Jaden Ivey mais aussi le puissant et très jeune intérieur, Jalen Duren (18 ans), les Pistons font clairement le pari de la jeunesse, misant donc sur Cade Cunningham pour canaliser toute cette fougue et cette énergie débordante.

En l’occurrence, et ainsi que le local de l’étape, Jalen Rose l’a récemment expliqué, le duo Cunningham – Duren pourrait bel et bien être le duo d’arrière qui va ramener les Pistons au premier plan en NBA. Apparue en playoffs à seulement deux reprises depuis 2009, la franchise du Michigan va-t-elle enfin renaître de ses cendres ?

« C’est important d’avoir confiance en mon jeu et de ne pas essayer de m’adapter à lui. Je vais bien sûr l’encourager à être agressif mais je veux aussi m’assurer que je serai moi aussi agressif. Il vaut mieux qu’on se lancer chacun de notre côté et qu’on trouve la manière de bien jouer ensemble au fur et à mesure plutôt que de s’adapter trop l’un à l’autre et démarrer lentement. On s’en sort plutôt bien aux entraînements et avec le temps, on va faire de mieux en mieux. »

Après trois saisons autour des vingt victoires, les Pistons veulent viser plus haut. Leur marge de manœuvre immédiate dépendra de la progression et du leadership de Cade Cunningham. Mais, à en croire leur assistant GM, ils placent leur destin entre ses mains tout en confiance.

« Je crois vraiment qu’il est un des meilleurs leaders de la Ligue », conclut Rob Murphy. « Il est encore très jeune et il a beaucoup à apprendre. Mais c’est un de ces gars qui attire les autres, qu’on écoute. Il montre l’exemple et on est bien content qu’il soit dans notre franchise. »

Cade Cunningham Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2021-22 DET 64 33 41.6 31.4 84.5 0.9 4.6 5.5 5.6 3.1 1.2 3.7 0.7 17.4
Total   64 33 41.6 31.4 84.5 0.9 4.6 5.5 5.6 3.1 1.2 3.7 0.7 17.4



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.