Entertainment

Lola Dewaere : l’actrice très mal à l’aise sur le plateau de Vivement dimanche à l’évocation d’un film de son père


Invitée de Michel Drucker ce dimanche 28 août, pour la sortie de la saison 3 de “Astrid et Raphaëlle”, Lola Dewaere est apparue très mal à l’aise à l’évocation de certains films de son père, Patrick.

Les enfants de stars ont souvent droit à l’évocation de l’oeuvre de leurs parents : c’est le cas à chaque fois que l’un d’entre eux est invité sur un plateau de télévision, qui plus est par quelqu’un qui les a bien connus, comme c’est le cas de Michel Drucker. Lola Dewaere n’a pas fait figure d’exception, ce dimanche 28 août alors qu’elle venait faire la promotion de la série “Astrid et Raphaëlle” dont sort la saison 3.

Lola Dewaere “Je l’ai vu il y a longtemps… C’est pas un film avec lequel je me sens forcément à l’aise”

En recevant la fille du regretté Patrick Dewaere, Michel Drucker qui l’appréciait beaucoup s’est livré à l’exercice de l’appréciation des films en guise d’hommage, avec sa fille. “Lola, je ne peux pas vous recevoir sans parler de Patrick. Il y a pratiquement quarante ans jour pour jour il disparaissait. Vous étiez toute petite lorsqu’il nous a quittés. En 1982, ça a été un choc pour nous tous.” a-t-il indiqué en préambule, avant de démarrer la séance de présentation des affiches de films. Et dès la première affiche, Lola Dewaere s’est un peu figée. Il s’agissait du film de Bertrand Blier “les valseuses” datant de 1974, qui a révélé Patrick Dewaere, Gérard Depardieu et Miou-Miou. “Je l’ai vu il y a longtemps… C’est pas un film avec lequel je me sens forcément à l’aise.” a réagi la jeune femme “J’imagine”, a souri Michel Drucker. Mais Lola Dewaere a souhaité compléter sa réponse “C’est pas par rapport à… Il n’y a rien de personnel. C’est par rapport à l’époque… Mais c’est un chef d’oeuvre.” a-t-elle acquiescé.

Lola Dewaere est née du fruit des amours de son père et d’Elisabeth Malvina Chalier, dite “Elsa”, dont la relation avait été vivement critiquée par Bertrand Blier. Peut-être est-ce la cause de ce malaise à la vue de l’affiche, ou bien encore du film lui-même, très controversé à l’époque et qui ne serait sûrement pas très bien accueilli par les nouvelles générations … Toujours est-il que les affiches suivantes ont eu davantage de succès, puisque Michel Drucker a choisi les films majeurs de Patrick Dewaere, que fort heureusement, Lola a adorés. Tout est bien qui finit bien !

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.