Politics

Macron, Zemmour, Le Pen… Résumé, temps forts et vidéos


Faux débat présidentiel de TF1 : Macron, Zemmour, Le Pen... Résumé, temps forts et vidéos

PRESIDENTIELLE TF1. Lundi 14 mars 2022, 8 candidats à l’élection présidentielle se sont exprimés sur TF1, sans débat, pour évoquer la guerre en Ukraine et les mesures qu’ils comptent prendre pour le pouvoir d’achat des Français. Il a également été question des retraites. Ce qu’il faut retenir.

00:06 – Fin du live

C’est la fin de ce live consacré à l’émission présidentielle de TF1. Merci à tous de nous avoir suivis. Rendez-vous dès demain matin sur Linternaute pour suivre les dernières actualités de la campagne présidentielle.

00:00 – Ce qu’il faut retenir de l’interview d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a appelé la France à se mettre “du côté des démocraties” et à “soutenir l’Ukraine” tout en protégeant l’Europe. “Nous ne pouvons pas être dans la complaisance avec un dictateur […]. Cette guerre pose la question de la dépendance […] aux énergies fossiles et le bilan d’Emmanuel Macron n’est pas bon” en la matière a-t-elle également estimé. Ne voulant pas opposer “l’écologie et le social”, la maire de Paris prône une baisse de la TVA sur les énergies à 5,5% et un plafonnement du prix à la pompe, sans augmenter les impôts et en maintenant le retraite à 62 ans, tout en augmenter les salaires, à commencer par le Smic.

14/03/22 – 23:58 – Ce qu’il faut retenir de l’interview de Fabien Roussel

Fabien Roussel a estimé que “celui qui est responsable de la guerre, c’est Poutine” et qu’il faut donc “le bannir de la communauté internationale par des sanctions diplomatiques, politiques, économiques”. Mais il a vite enchaîné sur sa “priorité” qui “est de protéger le pouvoir d’achat des Français”. “On est passés de la guerre vue à la télé à la guerre vue dans le porte-monnaie”, a-t-il indiqué, estimant qu’on pouvait “baisser les prix en prenant sur les profits des pétroliers”. Il a aussi regretté “être le seul à gauche pour le nucléaire”. “Il faudra du solaire, des éoliennes, mais il faudra immanquablement investir dans le nucléaire”, a-t-il ajouté. Smic à 1500 euros, retraite à 60 ans et à 1200 euros, retour et triplement de l’ISF ont par ailleurs été annoncés.

14/03/22 – 23:56 – Ce qu’il faut retenir de l’interview de Yannick Jadot

Yannick Jadot a regretté la “complaisance envers Vladimir Poutine” qui a trop souvent aveuglé les dirigeants français et européens. “Il a toujours été un dictateur”, selon lui. Et d’établir un lien avec la crise énergétique et écologique que traverse le monde : “Cette complaisance est liée aux énergies fossiles, à cette dépendance incroyable qui tue la démocratie et des peuples”. Défendant l’installation d’énergies renouvelables “partout où c’est possible”, il ne veut pas surcharger certains territoires d’éoliennes, même s’il souhaite leur développement en masse. Partisan d’un retour de l’ISF, il souhaite conserver la retraite à 62 ans.

 

14/03/22 – 23:54 – Ce qu’il faut retenir de l’interview de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon a défendu sa position de “non-aligné” sur le conflit ukrainien, alertant sur une “ligne rouge”. “Quand les Américains disent on va faire l’Otan jusqu’à la Russie, je dis danger”, a-t-il expliqué. Concernant les répercussions de la guerre, le leader insoumis estime qu’il faut tout simplement “bloquer les prix”. “Je dis on les bloque à la baisse. On décide que ça coutera 1,30€ ou 1,40€ à la pompe”, a-t-il ajouté. Il a aussi fait montre de méfiance sur le nucléaire : “Le nucléaire civil est dangereux sur le plan militaire. La centrale de Nogent est en amont de Paris. Si elle prend un coup au but, il y a 12 millions de personnes à déplacer”. Il veut également abaisser l’âge de départ à la retraite à 60 ans.

 

14/03/22 – 23:51 – Ce qu’il faut retenir de l’interview de Valérie Pécresse

Valérie Pécresse s’est prononcée contre un nouvel élargissement européen dans cette crise, estimant qu’il fallait d’abord réformer l’UE et “ne pas donner de faux espoirs aux Ukrainiens”. La candidate LR estime par ailleurs que “le temps de la naïveté est aujourd’hui terminé vis-à-vis de Vladimir Poutine” et que cette crise ukrainienne montre notre “besoin de rebâtir une souveraineté énergétique”. “Je veux qu’à l’horizon 2050 nous soyons zéro carbone [mais] sans le nucléaire, on n’y arrivera pas”, a-t-elle déclaré. Côté sociétal, la présidente de la région Île-de-France veut repousser l’âge de départ à la retraite à 65 ans, “sauf quand on a été abimé par le travail”, augmenter les salaires net de 10%.

14/03/22 – 23:44 – Ce qu’il faut retenir de l’interview d’Eric Zemmour

Eric Zemmour a lui aussi évité de qualifier Vladimir Poutine de “dictateur”. Alors qu’il a montré plusieurs fois par le passé une certaine sympathie pour le personnage, il s’est expliqué sur le plateau de TF1 : “J’ai condamné tout de suite l’invasion en Ukraine […]. Quand je parlais d’un ‘Poutine Français’, je voulais dire qu’il avait refait de son pays une grande puissance”, s’est-il justifié. Puis de clarifier : “Aujourd’hui, Vladimir Poutine est le seul coupable de cette intrusion et de cette agression contre l’Ukraine [mais] dans le passé, on a raté beaucoup d’occasions”.

En France, le candidat de Reconquête ! se dit favorable à un blocage des prix à la pompe à 1,80€ le litre, propose la retraite à 64 ans et prévient que la guerre ne doit pas occulter “la crise fondamentale que vit la nation française” selon lui “qui est le grand remplacement” et “le problème qui est l’immigration venue du sud”. “Avec l’arrêt de l’immigration, je compte faire beaucoup d’économies. Cela permettra de baisser les impôts”, a-t-il affirmé, avant d’apparaître très hésitant au moment de conclure face caméra.

14/03/22 – 23:42 – Ce qu’il faut retenir de l’interview de Marine Le Pen

Marine Le Pen s’est défendue pour sa part de tout penchant pour le régime de Vladimir Poutine : “J’ai condamné, dès le début et de la manière la plus claire qui soit, cette invasion en Ukraine. Je n’ai aucune ambiguïté. Mon obsession, c’est la paix”, a-t-elle lâché, interrogée sur cette question. La candidate du RN a aussi précisé sa pensée sur l’Otan (“Je ne veux pas sortir de l’Otan mais du commandement intégré de l’Otan”) et dit vouloir augmenter le budget de la défense à 55 milliards d’euros. Mais elle a surtout insisté pour donner la priorité aux Français dans cette crise : “Ce que je ne veux pas, c’est que le prix du gaz soit multiplié par 8, que le prix du pétrole soit multiplié par 2. Ce que je ne souhaite pas c’est que les Français se fassent hara-kiri”.

Militant pour un “grand plan pour le nucléaire”, “le meilleur moyen d’avoir une énergie à bas cout, décarboné” et un investissement dans l’hydrogène tout en stoppant l’éolien, Marine Le Pen a déclaré vouloir baisser à 5,5% la TVA sur le carburant, “protéger les agriculteurs de la concurrence déloyale” en priorisant la production française dans les cantines notamment, exonérer d’impôt sur le revenu les jeunes de moins de 30 ans (sauf les très grosses fortunes soumises à l’ISF), baisser les impôts et permettre un départ à la retraite entre 60 et 62 ans selon l’âge d’entrée dans le monde du travail.

14/03/22 – 23:37 – Ce qu’il faut retenir de l’interview d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a évité de qualifier “formellement” Vladimir Poutine de dictateur, martelant que “ce que nous essayons de faire en Européens, c’est de stopper cette guerre sans faire la guerre” et qu’il fallait donc “continuer à discuter” avec le maître du Kremlin. Mais sans pour autant relâcher la pression : “Il faut se dire que tout est possible en termes de sanctions. L’objectif, c’est de maximiser le coût de cette guerre pour la Russie”. Le président-candidat a aussi confirmé que la France s’était “organisée pour accueillir au moins 100 000 réfugiés” sur son territoire.

Par ailleurs, le chef de l’Etat a déclaré vouloir poursuivre la réduction de la consommation d’énergie, miser sur le nucléaire -“c’est le plus sûr”- et investir dans le renouvelable. Emmanuel Macron a dit lier l’écologie et le travail pour l’avenir, estimant que la première “permet de moins consommer. Je préfère dans la durée continuer à dépenser pour accompagner nos compatriotes pour essayer de les aider à acheter des véhicules qui consomment moins, plutôt que de les aider à payer leurs pleins”. Sans surprise, il a redit sa volonté de porter l’âge de la retraite à 65 ans, assurer une retraite à taux plein de 1100 euros minimum ou encore de tripler la “prime Macron” tout en “baiss[ant] les impôts”.

14/03/22 – 23:19 – L’émission est terminée

Débutée il y a près de trois heures, l’émission de TF1 “La France face à la guerre” est désormais terminée. Le résumé, les temps forts et les vidéos sont à retrouver dans quelques instants dans notre live.

14/03/22 – 23:18 – Yannick Jadot : “votez pour l’écologie !”

Yannick Jadot était le dernier candidat à passer : “l’écologie, c’est le projet de la vie, c’est ce qui va redynamiser notre pacte républicain. Votez pour la bienveillance, votez pour la vie, votez pour l’écologie !” 

14/03/22 – 23:17 – Jean-Luc Mélenchon évoque un “projet de rupture”

“Je porte un projet de rupture avec les règles du jeu dans le monde dans lequel vous vivez. C’est une harmonie mutuelle que je plaide. Un autre monde est possible”, a lancé, de son côté, Jean-Luc Mélenchon.

14/03/22 – 23:15 – Anne Hidalgo “propose un chemin avec cette gauche républicaine, européenne, laïque”

“J’ai entendu ce soir des extrêmes qui nous expliquent qu’il faudrait tourner le dos à ce que nous avons de plus cher. Cette fraternité qui nous est enviée dans le monde entier. Et puis j’ai entendu Emmanuel Macron et la droite nous dire que ceux qui payeront le prix de la crise, du Covid, de la guerre en Ukraine, ce seront toujours les mêmes, les classes moyennes. Moi je vous propose ce chemin avec cette gauche républicaine, européenne, laïque, qui a toujours apporté à la République ses grandes conquêtes sociales. Cette gauche est là et vous avez le pouvoir parce que rien n’est jamais écrit d’avance. Je sais qu’on peut changer ce destin et ce destin nous pouvons le changer ensemble.”

14/03/22 – 23:11 – “Il ne reste plus que 26 jours pour que la France reste la France” lance Eric Zemmour

“Il n’y aura que deux bulletins le 10 avril, le mien et celui de tous les autres. Moi, je ne vous trahirai pas. Il ne reste plus que 26 jours pour que la France reste la France”, a conclu Eric Zemmour, dans un ton un peu hésitant;

14/03/22 – 23:11 – “Ma main ne tremblera pas” assure Valérie Pécresse

“Je voudrais dire aux Français que vous avez le destin de la France entre vos mains. Vous avez entendu plusieurs discours sur la France. D’abord celui des candidats extrémistes qui sont discrédités par leur proximité avec le dictateur Vladimir Poutine, et celui du président, qui a promis de le contraire de ce qu’il a fait pendant cinq ans. Mon projet est puissamment réformateur car je ne veux pas léguer aux Français une dette abyssale ou écologique. Ma main ne tremblera pas.”

14/03/22 – 23:07 – Emmanuel Macron veut “avoir beaucoup d’ambition pour notre pays”

“Je souhaitais m’exprimer sur quelque chose: pour les cinq années qui viennent, il nous faut avoir beaucoup d’ambition pour notre pays. Il y a des défis qui viennent et nous avons la force pour relever ces défis. L’école, la santé, la recherche, la culture, la production … Se donner des objectifs est possible. Nous pouvons aller vers le plein-emploi, réindustrialiser notre pays. Nous pouvons nous renforcer, être plus forts, plus indépendants. Cette conviction, nous pouvons la porter que si nous sommes respectueux, bienveillants.”

14/03/22 – 23:05 – Fabien Roussel promet de “reprendre le pouvoir”

“Nous devons reprendre la maîtrise de notre économie, nous produisons tellement de richesses” a déclaré Fabien Roussel en conclusion, promettant de “reprendre le pouvoir”.

14/03/22 – 23:02 – “Chaque voix pèse” plaide Marine Le Pen

“Chaque voix pèse autant que celle du président de la République. Peuple de France, vous êtes le souverain. Ne pensez pas que la politique ne sert à rien, que rien n’est possible” a conclu Marine Le Pen lors de son retour en plateau.

14/03/22 – 22:59 – Les conclusions des candidats

Tous les candidats ayant désormais répondu aux questions de Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray, ils reviennent l’un après l’autre en plateau pour un mot de conclusion.

14/03/22 – 22:57 – Retour et triplement de l’ISF sous Fabien Roussel

“J’augmente les impôts des plus riches. Je triplerai l’ISF par trois”, a conclu Fabien Roussel.

14/03/22 – 22:56 – Smic à 1500 euros et retraite à 60 ans à 1200 euros annonce Roussel

“Je vais porter le Smic à 1500 euros net et je ne porterai la retraite minium à 1200 euros”, a indiqué Fabien Roussel, précisant mettre en place la retraite à 60 ans. “J’augmente les impôts des plus riches, forcément. Il faut de la justice fiscale dans notre pays.”

14/03/22 – 22:55 – “La station d’essence, c’est le seul endroit où on tient le pistolet et où se fait braquer” selon Roussel

“La station d’essence, c’est le seul endroit où on tient le pistolet et où se fait braquer”, a jugé Fabien Roussel. “Total doit baisser le prix de l’essence. S’il ne le fait pas, je taxerai à 100% les dividendes versés.”

14/03/22 – 22:52 – Fabien Roussel seul à gauche favorable au nucléaire.

Extrait vidéo : “Si demain, on veut avoir la maîtrise des prix et en même temps avoir une électricité stable et décarbonée, il faut investir dans l’énergie nucléaire. Sinon on fait quoi, du pédalo ?”, s’est faussement interrogé Fabien Roussel, le communiste regrettant être le seul à gauche favorable au nucléaire.

14/03/22 – 22:50 – Fabien Roussel veut s’appuyer sur les énergies renouvelables et le nucléaire

“Je trouve regrettable que l’on se dise pas, c’est quand même indispensable qu’on ait notre indépendance énergétique en s’appuyant tant sur des énergies renouvelables que sur le nucléaire. Il faudra du solaire, des éoliennes, mais il faudra immanquablement investir dans le nucléaire.”

14/03/22 – 22:48 – Fabien Roussel, dernier candidat en plateau

Fabien Roussel est le dernier candidat à passer devant les journalistes.

14/03/22 – 22:46 – Eric Zemmour veut baisser “délibérément et massivement” les impôts

“Je baisserai délibérément et massivement les impôts et les taxes parce qu’aujourd’hui, ils augmentent pour financer un modèle social au monde entier. Je suis le seul à proposer une lutte rude contre l’immigration. Avec l’arrêt de l’immigration, je compte faire beaucoup d’économies. Cela permettra de baisser les impôts.”

14/03/22 – 22:45 – Eric Zemmour veut passer l’âge de la retraite à 64 ans

“Nous avons un système de répartition formidable. Je veux le protéger le sauver. Nous devons absolument porter l’âge légal du départ à la retraite à 64 ans. Il ne faut pas que ces gens (les séniors, ndlr) qui doivent travailler soient chômeurs. Ce que je veux, c’est que les entreprises perdent la mauvaise habitude de renvoyer les gens de plus de 50 ans. Je veux augmenter les petites retraites avec la baisse de la CSG et rétablir la demi-part fiscale des veuves et veufs et augmenter la pension de réversion.”

14/03/22 – 22:43 – Eric Zemmour veut bloquer le prix du carburant à 1,80€/L

Interrogé sur le prix du carburant, Eric Zemmour s’engager à “bloquer le prix à 1,80€/L. C’est déjà énorme (ce prix, ndlr). Ce sont les grands groupes qui réduiront leurs marges. Pour le long terme, j’avais proposé une mesure avant cette crise qui était de rembourser la moitié des frais d’essence par l’employeur.”

14/03/22 – 22:36 – La guerre “ne doit pas occulter le grand remplacement” dit Eric Zemmour

“Les crises s’accumulent mais ne s’annulent pas. CE n’est pas parce qu’il y a une crise à l’est que nous n’avons pas une crise sur notre territoire. Nous avons un problème qui est l’immigration venue du sud. Je ne veux pas que cette élection soit confisquée par un sujet qui est certes fondamental et que ça occulte la crise fondamentale que vit la nation française qui est le grand remplacement.”

14/03/22 – 22:33 – Vidéo : Zemmour s’explique sur son souhait de voir émerger “un Poutine français”

Extrait vidéo : Eric Zemmour a dû s’expliquer sur son souhait exprimé par le passé de voir émerger un “Poutine français” pour prendre la tête du pays. “Quand je parlais d’un ‘Poutine Français’, je voulais dire qu’il avait refait de son pays une grande puissance”.

14/03/22 – 22:29 – Vladimir Poutine “a des méthodes rudes” estime Eric Zemmour

Comme Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, Eric Zemmour estime qu’il n’est pas nécessaire de qualifier Vladimir Poutine de dictateur. “C’est quelqu’un qui a des méthodes rudes, tyranniques, mais je ne vais le qualifier car après, il faut discuter avec lui.”

14/03/22 – 22:27 – Vidéo : la sortie rocambolesque de Mélenchon

Extrait vidéo : au moment de quitter le plateau de TF1, Jean-Luc Mélenchon a hésité sur la direction à prendre. “Il va me mordre”, a ironisé le candidat de La France Insoumise en croisant le chemin d’Eric Zemmour.

14/03/22 – 22:27 – Eric Zemmour en plateau

Après Jean-Luc Mélenchon, c’est au tour d’Eric Zemmour d’être en plateau.

14/03/22 – 22:26 – “Je referai la retraite à 60 ans pour 40 annuités”, dit Mélenchon

Extrait vidéo : “J’ai milité pour la retraite à 60 ans en 1981, donc je referai la retraite à 60 ans pour 40 annuités. Si vous votez pour moi, vous vous épargnez des grèves et des manifestations”, a lâché Jean-Luc Mélenchon sur TF1.

14/03/22 – 22:26 – Jean-Luc Mélenchon milite pour la retraite à 60 ans

“Moi j’ai milité pour la retraite à 60 ans. J’ai milité contre la retraite à 62 ans. J’ai milité contre les 43 annuités. Je referai la retraite à 60 ans pour 40 anuités, avant d’avoir commencé, j’ai économisé 1,5 milliard d’euros. Si vous votez pour moi, vous vous épargnez les grèves et les manifestations.”

14/03/22 – 22:21 – Jean-Luc Mélenchon veut bloquer le prix du carburant à 1,30 ou 1,40 euros par litre

“Il faut bloquer les prix. Je dis on les bloque à la baisse. On décide que ça coutera 1,30€ ou 1,40€ à la pompe. La décision à prendre était de décider d’un prix plancher du pétrole en Europe.”

14/03/22 – 22:14 – Jean-Luc Mélenchon répond aux questions

Après Emmanuel Macron, c’est désormais au tour de Jean-Luc Mélenchon de revenir en plateau et de répondre aux questions des journalistes.

14/03/22 – 22:11 – Emmanuel Macron lie pouvoir d’achat et écologie

“Il faut que le travail paie plus. Je souhaite pouvoir tripler la primer, continuer ce qu’on fait sur les heures supplémentaires. Et à côté de ça, c’est l’écologie. L’écologie permet de moins consommer. Je préfère dans la durée continuer à dépenser pour accompagner nos compatriotes pour essayer de les aider à acheter des véhicules qui consomment moins, plutôt que de les aider à payer leurs pleins.”

14/03/22 – 22:09 – Emmanuel Macron veut baisser les impôts

“Non et je baisserai les impôts et c’est ce que j’ai fait durant les cinq ans qui sont passés”, a assuré Emmanuel Macron

14/03/22 – 22:08 – Emmanuel Macron confirme un report de la retraite à 65 ans

“Je veux un système plus universel. Je veux mettre fin aux régimes spéciaux pour tous les nouveaux entrants. Je veux que tous ceux qui aient une carrière complète aient une retraite à 1100 euros. Je veux qu’on prenne en compte les différences dans les carrière. Quand on fait un métier qui est pénible, c’est pas la même chose que quand on est derrière son bureau. Il faut décaler l’âge légal à 65 ans.”

14/03/22 – 22:00 – Emmanuel Macron donne sa stratégie énergétique

Estimant que “si on veut moins d’énergie fossile, nous aurons de plus en plus besoin d’électricité”, Emmanuel Macron a présenté une stratégie qui repose sur trois piliers : “le premier, continuer les réductions de consommations d’énergie (on rénove, on améliore) ; le deuxième, c’est le nucléaire car c’est le plus sûr, le plus décarboné ; le troisième, c’est le renouvelable.”

14/03/22 – 21:49 – “Continuer de parler à Vladimir Poutine” assure Macron

“Vous avez partout, en Europe de l’est, des femmes et des hommes qui ont vécu sous les régimes soviétiques totalitaires. Poutine a été un dirigeant de l’émancipation de son pays. Il y a eu une forme de notabilisation de la Russie. Sans naïveté aucune, l’Europe ne peut pas être en sécurité et en paix si elle ne discute pas et ne construit pas avec la Russie. Je continuerai de parler à Vladimir Poutine pour essayer d’obtenir le cessez-le-feu.”

14/03/22 – 21:48 – “Stopper cette guerre sans faire la guerre”, veut croire Macron

Extrait vidéo : Ce que nous essayons de faire en Européens, c’est de stopper cette guerre sans faire la guerre. Et dans ce contexte, continuer à discuter avec Vladimir Poutine”, a expliqué Emmanuel Macron.

14/03/22 – 21:47 – Emmanuel Macron : “casser la logique de Vladimir Poutine”

“Ce que nous essayons, c’est stopper cette guerre, sans faire la guerre : sanctionner la Russie, aider l’Ukraine et isoler la Russie. Dans ce contexte là, discuter avec Vladimir Poutine, c’est essayer de casser sa logique et expliquer les conséquences de ce qu’il est en train de faire. Même quand vous avez un conflit, vous devez discuter des conditions humanitaires, de préserver les centrales nucléaires. Cela suppose de continuer à se parler. Il faut d’ores et déjà préparer la paix.”

14/03/22 – 21:44 – Emmanuel Macron entre sur le plateau

C’est au tour d’Emmanuel Macron d’entrer sur le plateau.

LIRE PLUS

Elle est venue chambouler et presque passer sous silence une campagne qui peinait à décoller. La guerre en Ukraine est sur toutes les lèvres, plus de deux semaines après le début de l’invasion russe. S’il se passe à plusieurs milliers de kilomètres de la France, l’Hexagone a les yeux rivés sur le conflit, s’inquiétant de possibles ambitions de Vladimir Poutine d’aller au-delà de l’ancien territoire de l’URSS, mais surtout des conséquences sur le quotidien en France. Depuis que le président russe a donné l’ordre à ses troupes de lancer une “opération militaire spéciale”, nombreux sont les politiques à commenter les actions ou à spéculer sur les intentions du maître du Kremlin. Devant la crainte que suscite une telle entreprise, tous les candidats à l’élection présidentielle 2022 se sont emparés du sujet, faisant valoir leurs positions quant à la situation, quitte à changer de version sans sourciller au regard de ce qu’avaient pu être leurs propos quelques temps auparavant. Mais alors que les prises de parole se multiplient par divers canaux, certains des prétendants à l’Elysée ont pu s’exprimer, ce lundi 14 mars 2022, sur TF1, dans l’émission “La France face à la guerre”.

Au regard du contexte international lié à la guerre en Ukraine, TF1 a organisé une grande soirée politique consacrée à l’invasion russe avec plusieurs candidats à l’élection présidentielle. Les invités ont, tour à tour, défilé sur la Une, sans jamais confronter leurs idées. Il ne s’agissait donc pas d’un débat entre les divers aspirants à la fonction de président de la République, mais plutôt un face-à-face avec les deux présentateurs phares de la chaîne, Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray. Chaque passage s’est découpé en trois temps : un premier d’une minute consacré à la “profession de foi” de chaque candidat, un second -le plus long- d’environ un quart d’heure au cours duquel chaque invité a répondu aux questions des journalistes, puis un dernier de deux minutes dédié à un “droit de réponse” pour permettre au candidat de délivrer un dernier message.

Tous les candidats officiellement déclarés à l’élection présidentielle n’ont pas participé à l’émission organisée par TF1, lundi 14 mars 2022. En effet, seuls Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Valérie Pécresse, Fabien Roussel et Eric Zemmour ont défilé en plateau. De leur côté, Nathalie Arthaud, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle et Philippe Poutou n’avaient pas été conviés. “Nous ne faisons que respecter les règles qui s’imposent à tous les médias. Ce sont les règles d’équité. Lundi, nous avons invité les candidats qui ont le droit aux crédits de temps de parole les plus importants au regard des critères de l’Arcom”, avait indiqué Adrien Gindre, chef du service politique de TF1, à Puremedias, précisant que “les autres candidats auront ces prochains jours droit à des reportages dans le ’20 Heures’, ce qui permettra à chacun des candidats, dans le respect de leur poids politique, d’accéder à l’antenne.”



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.