Politics

observation et effets de la “Super lune du Tonnerre”


Super lune 2022 : observation et effets de la "Super lune du Tonnerre"

SUPER LUNE. Ce mercredi 13 juillet s’est produit la “Super Lune du Tonnerre”. À quelle heure l’observer ? Quelle distance de la Terre ? Tout savoir sur le phénomène astronomique !

[Mis à jour le 13 juillet 2022 à 14h50] La “Super Lune du Tonnerre”, pleine Lune la plus emblématique de cet été, est observable dans le ciel nocturne ce mercredi 13 juillet 2022. La Super Lune est un phénomène qui se produit lorsque la Lune est sur le point de son orbite le plus proche de la Terre. La Super Lune était au plus proche de la Terre à 11h05 précisément, heure française, ce mercredi mais il faudra donc attendre le Lever de Lune à 22h23 pour l’observer. Cette nuit-là, la Super Lune apparaîtra bien plus grosse que d’ordinaire et plus lumineuse.

Lors de ce phénomène astronomique, la pleine lune, éclairée par le Soleil, peut prendre une teinte orangée, mais “cela dépend notamment de la présence de poussières dans l’atmosphère”, selon les propos de Gilles Dawidowicz, secrétaire général de la Société astronomique de France. Les conditions météorologiques permettront d’admirer ce spectre immense d’un rouge flamboyant.

Pour ceux qui manqueront l’événement astronomique, une troisième et dernière Super lune sera visible le 10 août cette année 2022. Un autre phénomène astronomique, la comète C/2017 K2, passera au plus près de la Terre demain, le 14 juillet, mais uniquement visible depuis un télescope.

La Super lune du 13 juillet sera à son périgée précisément à 11 heures et 5 minutes, selon l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE). Son observation en France ne sera possible qu’à partir du lever de Lune à 22h23 la nuit, jusqu’à 4h52 du matin le 14 juillet, jour de la Fête Nationale. 

Le phénomène baptisé “Super Lune” par l’astrologue Richard Nolle, mais que les scientifiques préfèrent nommer “phénomène de périgée-syzygie”, a lieu lorsque le point de l’orbite lunaire est à une distance minimale de la Terre. Quand est-ce que la Lune est au plus proche de la Terre ? Lorsqu’elle est située à une distance inférieure à 360 000 km (la distance moyenne entre la Terre et la Lune est de 384 400 km) selon l’observatoire de Paris. Ce mercredi 13 juillet, la pleine lune se trouvera à environ 357 264 kilomètres de la Terre, selon l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE).

La Super Lune du Tonnerre porte ce nom donné par les tribus amérindiennes car elle coïncide avec la saison des orages en raison des fortes chaleurs estivales. On l’appelle également Lune du Cerf dans la tradition amérindienne car les bois du cerf repoussent à cette période de l’année également.

Le phénomène de Super Lune n’est visible que depuis les pays où il fait nuit au moment de son passage derrière la Terre, ce qui sera le cas pour la France mercredi 13 juillet dès le lever de la Lune à 22h23. La Super Lune n’est réellement observable qu’après le coucher de soleil, à l’œil nu, à l’aide de jumelles ou de télescopes. Afin d’observer dans des conditions optimales une Super Lune, il faut s’équiper de lunettes astronomiques ou d’un télescope, loin de la pollution atmosphérique, ou bien se rendre dans l’un des clubs de l’Association Française d’Astronomie (AFA). Voir la carte.

Pour être certain d’observer tous les détails de la prochaine Super Lune, il faut s’armer d’un télescope ou d’une paire de jumelles et se trouver le plus loin possible des lumières de la ville. La Super Lune peut être observable sans télescope que si la météo est très clémente. Pour observer une Super Lune, le ciel ne doit pas être couvert.

En astronomie, on nomme cet événement “périgée-syzygie”, la dénomination de Super Lune n’ayant rien de scientifique, puisqu’il s’agit d’une invention de l’astrologue Richard Nolle en 1979. “Une Super lune se produit lorsque la pleine lune coïncide avec le moment où la Lune s’approche le plus de la Terre sur son orbite elliptique, un point appelé périgée”, explique le site de la Nasa.

Par Super Lune, on entend donc un phénomène céleste qui tient à deux éléments : l’unique satellite de la planète Terre passe au plus près de nous alors qu’il s’agit d’un soir de pleine lune.

Une Super lune apparaît légèrement plus brillante et plus grande qu’une pleine lune, tout simplement parce qu’elle apparaît au périgée, à son point d’orbite le plus proche de la terre, soit à une distance inférieure à 360 000 km.

Du fait de la proximité de la pleine lune avec notre planète Terre, ses effets ont un impact encore plus fort sur les marées, l’humeur et le sommeil. En effet, comme l’explique une étude scientifique suisse réalisée en 2013 publiée dans la revue Current Biology, “un rythme lunaire peut moduler la structure du sommeil chez l’homme”. Ce qui signifie que le temps d’endormissement est allongé de 5 minutes, le sommeil profond diminué de 30% et la durée du sommeil de 20 minutes. Par conséquent, le niveau de mélatonine, hormone sécrétée durant notre sommeil, qui a son rôle à jouer dans l’humeur, est plus faible, pouvant occasionner irritabilité voir dépression.

Si les éclipse lunaires peuvent survenir plusieurs fois par an, la conjonction des deux phénomènes (Super Lune et éclipse totale) est rare et donne lieu à ce que l’on appelle une lune de sang. Il y a plusieurs siècles, les “lunes de sang” étaient perçues comme l’annonce de grandes catastrophes. Aujourd’hui, on sait que cette couleur est due à la projection de la lumière du soleil. Pendant l’éclipse de lune, il est possible de “voir les reflets sur la surface lunaire de tous les levers et couchers de soleil sur la Terre”, un phénomène qui résulte d'”un alignement rare de ces trois cycles astronomiques”, a souligné au Point le professeur Jason Aufdenberg de l’université d’aéronautique d’Embry-Riddle en Floride.

Si une super lune est annoncée comme une super lune bleue, cela n’a rien à voir avec sa couleur. On l’appelle ainsi parce qu’il s’agit de la deuxième pleine lune d’un mois calendaire. Un fait qui ne se produit que tous les 19 ans. La dernière Super lune bleue a eu lieu le 31 janvier 2018. La conjonction des phénomènes, super lune bleue et super lune de sang, ne s’était pas produite depuis le 31 mars 1866 et la prochaine n’aura pas lieu avant le 31 janvier 2037. L’utilisation du terme “bleue” résulterait d’une bourde dans un article du magazine américain d’astronomie amateur Sky and Telescope, en 1946. L’article en question s’intitulait “Once in a Blue Moon” et avait été écrit par le journaliste James Hugh Pruett qui avait mal interprété l’Almanach des agriculteurs du Maine de 1937. Et c’est ainsi que cette expression qui porte à confusion a fait le tour du monde en un rien de temps… ! Tous les deux à trois ans, l’année comprend 13 pleines lunes au lieu de 12. La super lune bleue est donc associée au chiffre 13. Des croyances du Moyen-Âge associent ces années à 13 pleines lunes à des catastrophes naturelles mais les jardiniers évoquent plutôt des années particulièrement pluvieuses peu propices aux récoltes.

L’expression “Super Lune du siècle” est à prendre avec des pincettes. La dernière fois que notre satellite s’est rapproché d’aussi près de la terre, c’était en 1948. Le 14 novembre 2016, la Lune n’avait jamais été aussi grosse depuis 1948. La Nasa, qui parlait de “super extra Lune”, annonçait l’une des “plus impressionnantes apparitions lunaires du siècle”. Mais si vous vous attendiez à voir une Lune gigantesque, vous avez sans doute été déçu. “Cette pleine lune [était] effectivement la plus proche de la Terre pour l’année 2016 […], mais sa variation de diamètre apparent [n’était] absolument pas évidente à percevoir à l’œil nu”, expliquait alors l’auteur scientifique Guillaume Cannat dans son blog Autour du ciel. La notion de “Super Lune” aurait été inventée par un astrologue il y a une quarantaine d’années, et maladroitement utilisé par le service de presse de la NASA”, poursuivait-il. Bien que le phénomène soit tout à fait exceptionnel, Guillaume Cannat nous mettait alors en garde sur le caractère “exceptionnel” de son observation.

Notez la date de la prochaine Super Lune dans votre calendrier : le mercredi 10 août 2022, prévue à 19h08. La prochaine super lune bleue de sang ne se reproduira pas avant le 31 janvier 2037.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.