Politics

Partir à l’étranger pour sa thèse



Gagner en prestige, élargir son horizon, découvrir une nouvelle culture, s’ouvrir de nouvelles perspectives de carrière à l’étranger… Faire une thèse à l’étranger offre une multitude d’avantages. La Lettre des expats vous présente les différentes possibilités, les conditions à remplir et les démarches à effectuer.

La cotutelle de thèse

Dispositif mis en place pour favoriser la mobilité des doctorants, la convention de cotutelle vous permet d’effectuer une thèse à l’international. Basée sur une entente ponctuelle entre deux établissements, l’un français, l’autre à l’étranger, la cotutelle de thèse vous permet de poursuivre vos recherches dans les deux pays et d’obtenir soit un diplôme conjoint, soit deux diplômes. Voici les démarches pour faire une demande de cotutelle telles qu’elles sont détaillées par le site Campus France :

  • Pour s’inscrire en cotutelle : il faut avoir un niveau master ou une équivalence, définir au préalable votre sujet de thèse en accord avec vos deux directeurs (un de chaque établissement) et faire une demande d’admission auprès d’une école doctorale française et de l’organisme équivalent dans le pays où vous souhaitez vous diriger. Ensuite, il faut faire établir une convention entre les deux établissements, qui peut être déjà existante ou être créée spécialement pour votre sujet. Elle devra stipuler votre projet d’hébergement à l’étranger et votre projet de financement. Enfin, il faudra vous inscrire administrativement dans les deux établissements – mais vous ne réglerez les frais que de l’un des deux.
  • Comment ça se passe ensuite ? Si vous êtes accepté.e, vous devrez répartir la durée de votre thèse entre les deux établissements, explique l’Université de Strasbourg. N’oubliez pas non plus de vous réinscrire chaque année auprès des deux établissements.

Enfin, la soutenance se déroulera face à un jury composé de deux membres de chaque établissement.

Le financement

Pour financer votre cotutelle de thèse, plusieurs aides sont possibles :

Retrouvez toutes les bourses possibles sur le site de Campus France.

Où partir ?

Si l’idée d’une thèse à l’international vous tente, mais que vous ne savez pas vers quel pays vous orienter, le site sud-africain BizNews a répertorié les cinq meilleurs pays pour faire un doctorat, relayé par Courrier Expat.

On y trouve en première position le Royaume-Uni, avec ses universités particulièrement réputées, comme Oxford ou Cambridge. Après le diplôme, le pays des perspectives d’emploi grâce à un visa d’études supérieures. Ensuite, on trouve les États-Unis, puis l’Australie avec son “climat idéal” et une multitude de possibilités de recherches en matière d’environnement. Enfin, figurent dans le classement l’Irlande, pour ses sièges sociaux européens de grandes entreprises, et le Canada, qui offre aux étudiants étrangers la possibilité de demander la résidence permanente une fois leur diplôme obtenu.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.