Politics

Pourquoi éliminer le chef d’Al-Qaida ne mettra pas fin au terrorisme


Le président américain Joe Biden a annoncé, lundi 1er août, la mort d’Ayman Al-Zawahiri, chef de l’organisation Al-Qaida, par un tir de missile sur le balcon de sa maison où il se tenait, dans la capitale afghane, Kaboul.

“Justice a été faite”, a déclaré Joe Biden, qui espère que les familles des victimes du double attentat du 11 septembre 2001 vont maintenant pouvoir “tourner la page”.

C’est précisément là que réside l’énorme erreur des dirigeants américains. Ils pensent que les organisations terroristes, et plus particulièrement djihadistes, sont couplées à des personnes, et qu’il suffit d’éliminer telle ou telle personne pour que l’édifice s’effondre.

Al-Quoraichi, Al-Baghdadi, Al-Zarqaoui…

Mais le terrorisme est un phénomène beaucoup plus complexe. Il a des racines politiques, sociologiques, économiques et cultur

La suite est réservée aux abonnés…

Dessin de Lauzan
  • Accédez à tous les contenus abonnés
  • Soutenez une rédaction indépendante
  • Recevez le Réveil Courrier chaque matin

Source de l’article

Al-Quds Al-Arabi (Londres)

«La Jérusalem arabe» est l’un des quotidiens panarabes édités à Londres. Toutefois, contrairement à ses confrères Al-Hayat et Asharq Al-Awsat, il n’est pas détenu par des capitaux saoudiens.

Il couvre largement la question palestinienne. Avec sa tonalité parfois volontiers virulente, Al-Quds Al-Arabi colle sans doute plus au sentiment de ce qui est convenu d’appeler la «rue arabe» que nombre de ses confrères. Il fut le seul quotidien panarabe à défendre le régime de Saddam Hussein.

Le site web propose le contenu intégral de la version papier aux formats HTML et PDF, complété par des dépêches. On y trouve en outre un accès aux archives qui permet de consulter la quasi-totalité des numéros parus depuis 1998 et d’en télécharger les articles au format PDF.

Lire la suite

Nos services



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close