Politics

prise d’otages, maires capturés et évacuations à Marioupol


DIRECT. Guerre en Ukraine : prise d'otages, maires capturés et évacuations à Marioupol

GUERRE UKRAINE. La Russie continue de cibler les hôpitaux en Ukraine. Des médecins et du personnel médical ont été pris en otage à Marioupol, ce mardi 15 mars 2022, tandis que plusieurs maires ont été capturés par les Russes, au 20e jour de la guerre.

00:00 – Le point sur la guerre en Ukraine à minuit

Point de situation en Ukraine :

  • Une prise d’otages était en cours, mardi soir, dans un hôpital de Marioupol, au sud de l’Ukraine. Des médecins et du personnel médical étaient retenus par l’armée russe.
  • À Kharkiv, la Russie aurait été repoussée, alors que les hommes de Vladimir Poutine ont bombardé, plus tôt dans la journée, l’aéroport de Dniepr, mais surtout Kiev, la capitale, où quatre personnes auraient été tuées.
  • À l’est, la région de Louhansk située dans le Donbass est le lieu de violents affrontements et les dernières frappes ont touché un pensionnat pour personnes malvoyantes, un hôpital municipal et trois écoles.
  • Plus de 20 000 civils ont pu quitter Marioupol grâce aux couloirs humanitaires déployés pour venir en aide aux habitants de la ville assiégée par les Russes depuis plusieurs jours.

Bilan de la guerre en Ukraine :

  • L’ONU a livré un nouveau bilan du nombre dé réfugiés en provenance d’Ukraine : ils sont près de trois millions à avoir quitté leur pays pour fuir la guerre en Ukraine.
  • L’état-major ukrainien a réactualisé le bilan des pertes russes et annonce un total de plus de 13 500 soldats russes morts au combat. Ce nombre pourrait être extrêmement gonflé par l’Ukraine pour tenter de dissuader l’ennemi de poursuivre les efforts et remonter le moral des troupes ukrainiennes.
  • Selon l’Agence France-Presse, 2 100 civils ont été tués à Marioupol depuis le début de la guerre. Marioupol est une ville du sud du pays assiégée depuis plusieurs jours. Les autorités locales alertent sur la situation humanitaire catastrophique qui touche la commune.
  • La Russie n’a, pour sa part, pas donné de nouveau bilan. Le dernier, daté du mercredi 2 mars, annonçait la mort de 498 soldats et de 1 597 blessés.

Dernières infos majeures

  • Une réunion exceptionnelle de l’Otan, en présence notamment de Joe Biden, va être organisée à Bruxelles le 24 mars.
  • Mardi soir, le président ukrainien a reçu les Premiers ministres polonais, tchèque et slovène à Kiev. Ce sont les premiers dirigeants étrangers à se rendre dans la capitale ukrainienne depuis le début de l’invasion russe. À l’issue de la rencontre, le Premier ministre polonais a appelé l’UE à donner “très rapidement” le statut de candidat à l’Ukraine. 
  • De nouvelles négociations étaient menées ce mardi entre la Russie et l’Ukraine pour tenter de trouver une issue à la guerre.
  • Un journaliste, caméraman pour Fox News, est mort ce mardi 15 mars 2022, tout comme la journaliste-fixeuse ukrainienne Oleksandra Kuvshinova, qui accompagnait l’équipe. Le troisième journaliste qui se trouvait avec eux serait quant à lui blessé.
  • La journaliste russe qui a dénoncé à la télévision l’invasion de l’Ukraine par la Russie a été condamnée à une première amende de 30 000 roubles, mais encourt jusqu’à 15 ans de prison.
  • Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a décrété un couvre-feu de 36 heures sur Kiev à compter de ce mardi 15 mars, 8 heures et jusqu’à 7 heures de matin jeudi 17 mars. Le couvre-feu a été étendu à toute la région de Kiev.

15/03/22 – 23:17 – À Kiev, Volodymyr Zelensky a reçu les Premiers ministres polonais, tchèque et slovène

Ce sont les premiers dirigeants étrangers à se rendre à Kiev depuis le début de l’invasion russe. Mardi soir, les Premiers ministres polonais, tchèque et slovène ont rencontré le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Selon Le Monde, à l’issue de cette rencontre, le Premier ministre polonais a appelé l’Union européenne à donner “très rapidement” le statut de candidat à l’Ukraine, affirmant : “Nous essaierons d’organiser des armes défensives.” Et le Premier ministre de renchérir sur Twitter : “Nous ne vous laisserons jamais seuls. Nous serons avec vous parce que nous savons que vous vous battez non seulement pour votre liberté, pour votre propre maison et pour votre sécurité, mais aussi pour nous.”

15/03/22 – 22:46 – Plusieurs maires enlevés par les Russes

Dans une allocution vidéo, mardi 15 mars, la vie-Première ministre, Iryna Vereshchuk, est revenue sur le sort de plusieurs maires qui auraient été enlevés par les Russes. “Nous mettons tout en œuvre pour libérer les représentants détenus illégalement par les forces d’occupation. Le maire de Melitopol, Ivan Fedorov, est toujours en captivité”, a-t-elle expliqué, avant d’ajouter : “Nous essayons d’obtenir des informations plus complètes sur l’endroit où se trouvent le maire de Dniproroudne, Ievheniy Matvyeyev, qui a été enlevé par les occupants le 13 mars” dernier.

15/03/22 – 22:14 – Ce que l’on sait de la prise d’otages à Marioupol

400. C’est le nombre de personnes qui seraient retenues en otages ce mardi 15 mars par des soldats russes à Marioupol. “Aujourd’hui, les occupants ont enlevé environ 400 personnes dans l’unité régionale de soins intensifs de Marioupol : des médecins et du personnel médical. Les occupants les retiennent en otage”, a déclaré la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Vereshchuk. Et cette dernière de lancer un appel à l’aide : “La Russie est un État terroriste. Nous exigeons qu’elle soit reconnue comme un État terroriste et que l’ensemble de la communauté internationale concentre ses efforts sur la libération des otages.”

15/03/22 – 20:48 – Les Premiers ministres polonais, tchèque et slovène sont à Kiev

Les trois hommes sont sur place en qualité de représentants du Conseil européen. Comme l’a indiqué sur Twitter le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, “c’est ici, dans un Kiev tourmenté par la guerre, que l’histoire est en train de s’écrire. C’est ici que la liberté combat la tyrannie. C’est ici que le futur de chacun de nous se joue”. Et d’assurer : “L’UE soutient l’Ukraine, qui peut compter sur le soutien de ses amis. Nous apportons un message de paix à Kiev aujourd’hui.”

15/03/22 – 20:19 – 20 000 civils évacués de Marioupol ce mardi

On le sait, la situation sur place est catastrophique. Marioupol, située dans le sud-est de l’Ukraine, est en proie à de violents combats. Face à une situation humanitaire des plus déplorables, depuis plusieurs jours, les autorités ukrainiennes tentent d’évacuer les civils. Ce mardi, 20 000 personnes auraient ainsi pu partir de la ville assiégée depuis plus de deux semaines par les forces russes, ont indiqué les autorités ukrainiennes.

15/03/22 – 19:47 – Plus de 10 000 lits d’hôpitaux réservés par les pays de l’UE aux Ukrainiens

Mardi, la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, a indiqué que plus de 10 000 lits d’hôpitaux étaient réservés par les différents pays européens aux Ukrainiens. Et de préciser, comme le rapporte notamment Le Monde : “Cela comprend les lits pour les patients en pédiatrie, pour les nouveau-nés prématurés et leurs mères, pour les patients atteints d’un cancer, les grands brûlés et les patients en unité de soins intensifs.” En France, pour l’heure, aucun patient ukrainien n’aurait été admis. Les premiers pourraient arriver, selon Olivier Véra, “d’ici la fin de la semaine”.

15/03/22 – 19:12 – Le budget de l’armée ukrainienne augmenté de près de 70 milliards d’hryvnias

Comme le rapporte la télévision ukrainienne, les 342 députés ont voté. Mardi 15 mars, il a été décidé de modifier le budget ukrainien de 2022 par modification de la loi 7167. Au programme : une augmentation des dépenses du fonds spécial du budget de l’État de 67,6 milliards de hryvnias, soit 2,1 milliards d’euros, d’emprunts levés par l’État auprès du gouvernement britannique.

15/03/22 – 18:45 – La Russie positionne-t-elle de nouveaux missiles à la frontière de la Biélorussie avec l’Ukraine ?

Selon le journaliste biélorusse Anton Motolko, de nouveaux mouvements de troupes russes ont été remarqués ce mardi 15 mars 2022. Au cours de la matinée, plusieurs véhicules militaires russes équipés de missiles anti-aériens se déplaçaient en direction de Kalinkavichy, tout comme sept camions équipés de missiles, qui roulaient dans la même direction.  

15/03/22 – 18:36 – L’armée russe repoussée de Kharkiv

Selon le gouverneur de l’oblast (région) de Khakriv, à l’est de l’Ukraine, l’armée russe aurait subi des “pertes importantes” lors d’une offensive pour tenter de prendre le contrôle de la deuxième plus grande ville du pays. “Les forces armées ukrainiennes ont infligé des pertes importantes à l’ennemi. L’ennemi est repoussé au-delà de ses positions antérieures”, indique Oleg Sinegubov.

15/03/22 – 18:34 – Prise d’otage dans un hôpital à Marioupol

Une prise d’otage est en cours dans un hôpital de Marioupol, au sud de l’Ukraine. Selon le chef de l’administration militaire régionale, Pavlo Kyrylenko, contacté par l’un des employés de l’établissement, l’armée russe aurait détruit la quasi-totalité de l’hôpital régional de soins intensifs, indiquant que les médecins et patients retenus en otage se sont réfugiés dans les sous-sols du bâtiment.

15/03/22 – 16:43 – Le caméraman mort avait été attaqué en compagnie d’un autre journaliste

Pierre Zakrzewski, le journaliste caméraman de Fox News tué en Ukraine, était accompagné du journaliste Benjamin Hall lundi, dans la banlieue de Kiev, lorsqu’ils ont tous deux été attaqués dans des conditions qui restent encore floues. Selon Chad Pergram, travaillant également pour la chaîne, Pierre Zakrzewski avait couvert plusieurs guerres, dont celles en Irak, en Afghanistan ou encore en Syrie.

15/03/22 – 16:28 – Un journaliste de Fox News tué près de Kiev

Un journaliste de Fox News, caméraman pour la chaîne américaine, a été tué en Ukraine, a-t-il été annoncé ce mardi 15 mars 2022. Il s’agissait de Pierre Zakrzewski. “C’est avec une profonde tristesse et le cœur lourd que nous partageons la mort de notre caméraman Pierre Zakrzewski. Pierre a été tué à Horenka, dans la banlieue de Kiev, en Ukraine”, écrit Fox News.

15/03/22 – 16:08 – A Kiev, le métro ne sert que d’abri

Alors qu’un nouveau couvre-feu est instauré à Kiev à compter de ce mardi 15 mars (20 heures) jusqu’au jeudi 17 à 7 heures, le métro de la capitale de l’Ukraine ne servira que d’abri anti-bombardement et les trains ne circuleront pas a annoncé la Ville. Lieu privilégié par les habitants depuis le début de la guerre pour se protéger des attaques de la Russie, le métro devrait encore accueillir plusieurs centaines de personnes ces prochains jours.

15/03/22 – 15:05 – Nouvelles négociations entre l’Ukraine et la Russie

Une nouvelle phase de négociations entre l’Ukraine et la Russie a débuté, ce mardi 15 mars 2022. “Les négociations sont en cours” a annoncé Mykhaïlo Podoliak, négociateur et conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky. Il va tenter d’obtenir un cessez-le-feu et un retrait des troupes russes.

15/03/22 – 14:36 – Quatre personnes tuées à Kiev

Selon le maire de Kiev, Vitaly Klitschko, quatre civils ont été tués dans les bombardements qui ont frappé la capitale de l’Ukraine, ce mardi matin.

15/03/22 – 14:07 – 2000 voitures de civils ont quitté Marioupol

Des civils continuent d’utiliser le convoi humanitaire de Marioupol pour évacuer la ville assiégée, 2000 voitures ont pu quitter les lieux. “Deux mille voitures supplémentaires attendent à la sortie de la ville”, a fait savoir le conseil municipal.

15/03/22 – 14:00 – EN IMAGES – Guerre en Ukraine : les pompiers à l’œuvre

EN IMAGES - Guerre en Ukraine : les pompiers à l'œuvre - Guerre en Ukraine ©Felipe Dana/AP/SIPA

Des pompiers éteignent des incendies dans un immeuble qui vient d’être touché par des bombardements à Kiev, le 15 mars 2022. Les frappes russes se multiplient dans la capitale ukrainienne-même, et l’armée russe étend son offensive à l’ensemble du  pays, au 20e jour de l’invasion de l’Ukraine. Selon les services de secours ukrainiens, une frappe russe sur un bâtiment résidentiel de 15 étages le 14 mars a notamment fait au moins 2 morts dans le quartier ouest de Kiev. La ville, que les forces russes essaient d’encercler, a vu partir la moitié au moins de ses quelque trois millions habitants depuis le début du conflit le 24 février dernier. Consultez notre diaporama sur la Guerre en Ukraine en cliquant sur la photo.

15/03/22 – 12:45 – Deux saboteurs arrêtés à Kiev

Deux saboteurs, des soldats russes infiltrés dans la ville, ont été arrêtés à Kiev par les gardes paramilitaires d’Ukrzaliznytsia.

15/03/22 – 12:30 – Moscou ne s’avance pas sur les résultats des négociations avec l’Ukraine

Moscou ne veut “pas faire de pronostics pour le moment” sur les résultats des négociations avec l’Ukraine. “Le travail entre les deux délégations se poursuit par visioconférence, c’est un travail complexe, et le fait qu’il se poursuive est déjà positif”, s’est contenté de dire le porte-parole du gouvernement russe, Dmitri Peskov. Plutôt que de se prêter à des suppositions il préfère “attendre d’avoir des résultats tangibles avant d’informer les populations des deux pays”.

15/03/22 – 12:23 – Les pourparlers ont repris

Les pourparlers entre les deux délégations sur la guerre en Ukraine ont repris à la mi-journée selon le membre du groupe diplomatique ukrainien, David Arahamiya, au journal Ukrayinska Pravda. Les représentants des deux camps ont mis les négociations en suspend hier pour des “raisons techniques” qu’ils n’ont pas précisé.

La capitale ukrainienne concentre une large part des inquiétudes et des craintes. L’ambition de Vladimir Poutine est de marcher sur l’Ukraine et Moscou a réaffirmé lundi 14 mars qu’il n’excluait pas “la possibilité de prendre le contrôle total des grandes villes qui sont déjà encerclées” et dont Kiev fait partie. Les troupes s’avancent vers la capitale depuis le début de l’invasion russe et si elles ceinturent actuellement la ville à l’ouest, à Irpin, au nord et à l’est, elles sont repoussées aux abords de la ville depuis la deuxième semaine des combats. Espérant pénétrer la capitale, les Russes lancent des assauts aériens dans le centre-ville pour affaiblir les barrages de soldats et de résistants dans la périphérie de Kiev, mais la capitale essuie les frappes sans tomber. Les bombardements s’intensifient depuis le 14 mars avec trois explosions survenues le lundi et trois autres le mardi. Du côté ukrainien, le moral ne semble pas faiblir et le maire, Vitali Klitshcko, entend défendre sa ville. Il reprend le discours de l’armée ukrainienne et assure que l’ennemi faiblit et désespère de ne pas avoir encore pris possession de la capitale ou d’une autres grande ville d’Ukraine. Les soldats et les résistants conservent toutefois des positions défensives uniquement, réservant l’attaque au moment où les Russes passeront les derniers remparts avant Kiev.

Les civils n’ayant pas pris les armes et ne faisant pas parti de la résistance sont mis à l’abri dans des refuges humanitaires, beaucoup s’entassent encore dans les stations de métro qui servent d’abris contre les frappes aériennes. Mais l’essentiel de la population de Kiev a évacué la capitale, plus de trois millions de personnes en date du 15 mars selon la municipalité. Et pour ceux qui restent, les couvre-feux se suivent et s’enchainent tous les soirs. Le 15 mars, le marie a annoncé un couvre-feu exceptionnel de 36 heures à compter du 8 heures du soir jusqu’à 7 heures du matin le surlendemain.

Après des semaines de poker menteur et une escalade non déclarée officiellement ces derniers jours, la Russie a donc annoncé entrer en guerre avec l’Ukraine, jeudi 24 février 2022. Dans un discours télévisé publié tôt dans la journée de jeudi, Vladimir Poutine a annoncé une “opération militaire spéciale” pour “protéger les personnes qui ont été victimes d’intimidation pendant huit ans par le régime de Kiev”. La décision du président russe intervient après la reconnaissance par ce dernier de l’indépendance des Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et Lougansk, territoires établis en Ukraine, mais dirigés par des séparatistes pro-russes depuis 2014. Des “traités d’amitié et d’entraide” avaient été signés le 22 février entre la Russie et ces territoires de l’est du pays, ouvrant la voie à une intervention militaire de la Russie, sur laquelle s’est donc engagé Vladimir Poutine.

Si depuis plusieurs années, les tensions sont vives dans les régions séparatistes de l’Ukraine, là où le conflit s’est envenimé les jours précédant l’invasion russe du 24 février, la guerre a finalement été déclarée dans tout le pays. Bien que la Russie ne soit frontalière qu’à l’est de l’Ukraine, ce sont toutes les principales villes du pays, partout sur le territoire, qui sont sous les bombardements et les raids armés. A commencer par la capitale Kiev, et ses alentours, assaillis par les forces russes. Pourtant située à plusieurs centaines de kilomètres de la frontière russe, la première ville du pays n’est qu’à 150km, par la route, de la Biélorussie, un pays ami de la Russie par lequel les forces de Vladimir Poutine ont pénétré en Ukraine.

Le sud de l’Ukraine et les bords de la mer Noire sont les scènes de vives combats entre Russes et Ukrainiens. L’armée soviétique a eu raison des villes de Kherson et de Berdiansk, elle est en position de force sur tout le littoral jusqu’à Odessa, à l’ouest, où un assaut par la marine russe se prépare. Au sud-est, Marioupol est la dernière ville à résister et à faire obstacle à la jonction entre les territoires conquis du Donbass et la progression russe au sud du pays. Au Nord et à l’est les soldats du Kremlin avancent et frappent sur Tchernihiv et Kharkiv en plus de Donetsk et Lougansk, qui concentrent les tensions depuis huit ans et le début de la guerre au Donbass. L’ouest de l’Ukraine est épargné malgré des attaques et bombardements isolés près de la Pologne, à Lutsk, Lviv ou encore Ivano-Frankivsk.

La guerre en Ukraine gagne en ampleur depuis l’invasion de l’Ukraine par les Russes le 24 février 2022. Le conflit qui oppose le Kremlin au gouvernement de Kiev présente des risques importants et fait craindre l’éclatement d’une guerre internationale et potentiellement nucléaire. Les conséquences du conflit ne se limitent pas aux frontières de l’Ukraine ou de la Russie et peut toucher plus largement l’Europe. Retrouvez toutes les actualités liées à la guerre en Ukraine.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.