Politics

résultats des sondages, nouvelle proposition du candidat Macron… Les actus


DIRECT. Présidentielle 2022 : résultats des sondages, nouvelle proposition du candidat Macron... Les actus

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE. Alors que le premier tour de l’élection présidentielle se rapproche (10 avril), Emmanuel Macron a fait une nouvelle proposition en matière fiscale avec une baisse des impôts pour les couples en union libre.

L’essentiel

  • Le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu dans moins de trois semaines, le dimanche 10 avril 2022.
  • Le président-candidat Emmanuel Macron entend présenter une nouvelle mesure fiscale : permettre aux couples en union libre de faire une déclaration d’impôts commune pour leur permettre de payer moins d’impôts.
  • Ce lundi 21 mars, Fabien Roussel a une nouvelle fois annoncé qu’il irait jusqu’au bout. Le candidat communiste écarte bel et bien tout ralliement à Jean-Luc Mélenchon. Il sera en meeting, ce soir, à Nantes.
  • De son côté, Valérie Pécresse, taclée par Olivier Véran, doit détailler ce lundi deux parties de son programme : celle consacrée à la culture et celle dédiée à l’outre-mer.
  • Yannick Jadot dévoile pour sa part son programme pour l’Education.
  • Le dernier sondage paru ce lundi crédite Emmanuel Macron de 29% des suffrages, devant Marine Le Pen (17%). Valérie Pécresse est au coude-à-coude avec un Jean-Luc Mélenchon (13% chacun) qui a pris la parole, dimanche place de la République, à Paris, à l’issue de sa grande marche pour la VIe République. Il aurait réuni 100 000 personnes selon les organisateurs.
  • Suivez au jour le jour l’actualité de la campagne de la présidentielle 2022.

Dernier sondage

En direct

15:25 – Plusieurs candidats à la TV ce soir

Si les matinales TV et radio sont incontournables pour les candidats à l’élection présidentielle, la soirée est également devenu l’un des principaux rendez-vous des prétendants à l’Elysée. Ce lundi soir, trois personnalités politiques seront présentes : Eric Zemmour sur M6 à partir de 19h45, Jean Castex sur TF1 à partir de 20 heures (en tant que soutien d’Emmanuel Macron) et Valérie Pécresse sur CNews également à partir de 20 heures.

15:03 – “Les gens aux RSA veulent pouvoir travailler” estime Christophe Castaner

La mesure phare du programme d’Emmanuel Macron n’a pas manqué de faire réagir : conditionner le versement du RSA à “une obligation de 15 à 20 heures d’activité par semaine”. Sur BFM TV ce lundi matin, Christophe Castaner, patron des députés LREM, a défendu le projet : ” je ne considère pas que les gens qui sont au RSA veulent l’allocation. Je pense qu’ils veulent pouvoir travailler. Nous avons une perspective extraordinaire, celle du plein-emploi. Offrir à ceux qui sont les plus éloignés de l’emploi et qui sont au RSA la possibilité d’aller vers l’emploi, c’est une mesure de justice et de pouvoir d’achat. Aider quelqu’un, l’accompagner vers l’insertion, c’est toujours mieux que de lui donner une allocation. L’allocation, c’est la réponse des lâches. C’est dire : prenez un peu d’argent. Ben non, on préfère accompagner.”

14:26 – Olivier Véran tacle Valérie Pécresse et Anne Hidalgo

Dans une interview accordée au Parisien dans laquelle il est question de l’épidémie de Covid-19 mais aussi de la campagne présidentielle, Olivier Véran n’a pas hésité à envoyer des piques aux adversaires d’Emmanuel Macron, principalement Valérie Pécresse et Anne Hidalgo. Le ministre de la Santé estime que la présidente de la région Île-de-France “n’incarne rien. Elle est restée écartelée entre une droite modérée et une droite Tea Party (un groupe radical américain ,ndlr). Du coup, les modérés viennent chez nous et les autres rejoignent de plus en plus Éric Zemmour. La responsabilité lui incombe ! À force de ne pas se positionner, ce sont les électeurs qui sont en train de choisir d’autres candidats qu’elle.” Olivier Véran a, par ailleurs, enfoncé le clou au suet de la gauche : “le PS est déjà mort, Anne Hidalgo va juste payer la couronne mortuaire.”

14:21 – Emmanuel Macron pourrait permettre aux couples en union libre de payer moins d’impôts

Le candidat Emmanuel Macron n’a pas fini de dévoiler tout son programme. Le Parisien révèle que celui qui aspire à conserver son poste de président de la République prévoit une réforme de la fiscalité pour les couples en union libre. Une déclaration commune pourrait être possible, entraînant une baisse d’impôts. Pour l’entourage du candidat, il s’agit d’une “mesure d’équité”, même si le candidat n’en a pas encore publiquement parlé. La mesure pourrait concernant 7 à 8 millions de personnes. 

12:51 – Eric Zemmour “béni[t] la colonnisation”

Invité sur RMC dans l’émission “Les grandes gueules”, Eric Zemmour a donné sa position quant au passé colonialiste de la France : “Je ne considère pas que la colonisation fut un crime contre l’humanité. Je considère que la colonisation est l’histoire de l’Humanité. Je bénis la colonisation française. Ca m’a permis de venir à Paris, ça m’a permis d’avoir accès à la grande littérature française, de découvrir Chateaubriant, de découvrir Pascal, de découvrir Victor Hugo.”

12:22 – Valérie Pécresse promet 4 milliards d’euros par an pour la culture

Valérie Pécresse a détaillé, ce lundi, son programme pour la culture. La présidente de la région Île-de-France veut “sanctuariser le budget” de ce ministère, auquel elle promet d’accorder 4 milliards d’euros par an. La candidate LR promet de modifier le pass culturel actuellement en place en un “chèque d’éducation artistique et culturelle”, mais aussi de baisser la TVA sur la culture à 5,5%. Valérie Pécresse entend lancer un “concours national pour les jeunes talents de moins de 30 ans”, lequel bénéficiera de 250 millions d’euros sur l’ensemble du quinquennat. Valérie Pécresse a par ailleurs évoqué une simplification des aides au cinéma et veut aider à développer les tournages en France.

12:16 – 30% d’abstention au premier tour ?

C’est l’inconnue de l’élection présidentielle : quel sera le taux d’abstention au soir du 10 avril, à l’issue du premier tour ? Selon un sondage mené par BVA pour RTL et Orange, 29% des électeurs pourraient ne pas se déplacer pour glisser un bulletin dans l’urne. 44% des 25-34 n’irait pas voter. La principale raison de l’absence d’une partie des électeurs dans les bureaux de vote est qu’ils “n’attendent pas grand-chose de cette élection, que cela ne changera rien à leur quotidien” selon l’institut de sondage.

11:54 – Marine Le Pen veut baisser la TVA sur le gaz et réguler les prix de l’électricité

Interrogée sur ses mesures consacrée à l’énergie, Marine Le Pen a promis sur Franceinfo une “baisse de TVA sur le gaz.” La candidate du Rassemblement national a par ailleurs évoqué le coût de l’électricité, qu’elle souhaite diminuer : “on n’a pas de prix de l’électricité très bas parce qu’on est rentré dans un marché européen de l’électricité. Je veux en sortir. Les prix seront régulés par l’Etat.”

11:43 – Marine Le Pen veut “oeuvrer massivement” pour le pouvoir d’achat

Invitée de Franceinfo ce lundi matin, Marine Le Pen a dit refuser “que les Français aient le choix entre manger et se chauffer”. En ce sens, “il faut oeuvrer massivement dans le domaine du pouvoir d’achat et de l’énergie” clame celle promise au second tour face à Emmanuel Macron. Elle propose pour cela “la baisse de la TVA sur les carburants de 20 à 5,5%” afin de répercuter une diminution du prix à la pompe de “35 à 50 centimes” : “ça coûte 12 milliards, mais je les assume totalement”. “La mesure que je propose n’est pas provisoire. C’est une mesure pérenne”, insiste-t-elle.

11:33 – Qui ferait un meilleur président qu’Emmanuel Macron ?

Chaque mois, Linternaute vous dévoile son baromètre politique consacré à l’élection présidentielle. Avec cette question posée aux Français : qui ferait un meilleur président qu’Emmanuel Macron ? Du 14 au 16 mars, 1006 personnes ont été interrogées. Et les résultats montrent que, selon les sondés, aucun des adversaires du chef de l’Etat ne ferait mieux, à leurs yeux, dans la fonction présidentielle. En tête, Marine Le Pen est considérée comme meilleure par seulement 32% des questionnés. L’étude porte également sur l’offre politique, de l’union de la gauche à la volonté de voir émerger une nouvelle figure.

11:18 – Face aux profits du CAC 40, Fabien Roussel veut voir 100% des dividendes être réinvestis

Alors que des profits records ont été enregistrés par le CAC 40 en 2021, Fabien Roussel (PCF) veut voir cet argent être réinvesti, comme il l’a détaillé sur France Inter : “comme pendant la Seconde guerre mondiale, il y a de grandes mesures qui ont été prises, aujourd’hui, c’est du même niveau qu’il faut prendre des mesures : 100% des dividendes doivent être investis dans l’appareil productif, dans la relocalisation, dans les salaires, dans la formation. Il faut prendre des mesures fermes. Je prendrai des mesures de ce type.”

11:13 – Fabien Roussel veut “accompagner” et “aider” les classes populaires dans la transition écologique

Sur France Inter, Fabien Roussel (PCF) a redit sa volonté d’accompagner toutes les franges de la population dans la transition écologique, sans vouloir opposer ville et ruralité : “aujourd’hui, il y a une partie des classes populaires qui se sentent coupables, que l’on culpabilise beaucoup en fonction de leur mode de vie parce qu’ils roulent encore en voiture, parce qu’ils mettent encore du diesel, parce qu’ils font pas les efforts à faire pour lutter pour le climat. A un moment donné, je dis stop. On mènera ces grands défis pour le climat si on accompagne les classes populaires et si on les aide à faire ces grandes transitions, pas en tapant sur leur pouvoir d’achat, pas en les faisant culpabiliser sans arrêt. 

10:50 – Fabien Roussel refuse toujours de se rallier à Jean-Luc Mélenchon

Alors que Jean-Luc Mélenchon est donné à 13% dans les sondages derrière Marine Le Pen (17%) et que Fabien Roussel n’est crédité que de 4%, ce dernier pourrait-il finalement se rallier au premier nommé ? Pas question, selon le principal interrogé, à nouveau questionné sur le sujet sur France Inter, ce lundi matin : “nous l’avons fait en 2012 et 2017. Cela n’a pas permis à la gauche de l’emporter. Au premier tour d’une élection, on vote pour ses idées, convictions. Cette élection, elle est déterminante en cela. Je garde espoir que la gauche l’emporte, qu’elle gagne aussi les législatives. Je veux appeler les électeurs à voter le plus nombreux possible pour les idées que je représente.”

10:42 – Quel est le programme politique de ce lundi ?

Ce lundi 21 mars 2022, plusieurs rendez-vous politiques consacrés à l’élection présidentielle auront lieu. Depuis 10 heures, Valérie Pécresse présente son programme Culture, puis enchaînera, à 13 heures, sur le thème de l’Outre-Mer. A 14h30, Yannick Jadot présentera son programme Education. Enfin, à partir de 19 heures, Fabien Roussel tiendra un meeting à Nantes.

10:36 – Dernier sondage : Jean-Luc Mélenchon, troisième homme du premier tour ?

Jean-Luc Mélenchon va-t-il doubler Valérie Pécresse et Eric Zemmour dans le sprint final pour venir talonner Marine Le Pen ? Le dernier sondage sur les intentions de vote à l’élection présidentielle est paru ce lundi 21 mars 2022. Réalisé par Opinion Way pour CNews auprès de 1092 personnes entre samedi et dimanche, il crédite Emmanuel Macron de 29% des suffrages, devant Marine Le Pen (17%). Derrière, Jean-Luc Mélenchon, en hausse ces derniers jours, est donné au même niveau que Valérie Pécresse (13%), le duo devançant Eric Zemmour (10%). Derrière, Yannick Jadot (5%), Fabien Roussel (4%), Anne Hidalgo et Jean Lassalle (3%), puis Nathalie Arthaud, Philippe Poutou et Nicolas Dupont-Aignan (1%) apparaissent hors course. Au second tour, Emmanuel Macron battrait Marine Le Pen avec 58% des voix.

LIRE PLUS

En savoir plus

Les dates officielles des premier et second tours de l’élection présidentielle sont les suivantes : les scrutins auront lieu les 10 et 24 avril 2022. Le mandat d’Emmanuel Macron s’achèvera officiellement le 13 mai 2022. Or le chef de l’Etat doit être élu 35 jours au plus avant l’expiration des pouvoirs de son prédécesseur. Une autre règle veut que le deuxième tour de la présidentielle soit organisé quatorze jours après le premier. Deux créneaux étaient donc possibles : les 10 et 24 avril ou les 17 avril et 1er mai. Mais la tenue d’un 2e tour le jour de la fête du Travail rendait un scrutin compliqué, d’autant que les traditionnels défilés syndicaux mobilisent ce jour-là un important dispositif policier qui sera déjà nécessaire dans le contexte de ce 2e tour.

Ils sont officiellement douze candidats en lice pour l’élection présidentielle 2022, la liste officielle a été rendue publique le lundi 7 mars par le Conseil constitutionnelle après la validation des 500 parrainages et de la déclaration de patrimoine. Le 10 avril les électeurs auront le choix de voter pour Nathalie Arthaud, Fabien Roussel, Emmanuel Macron, Jean Lassalle, Marine Le Pen, Éric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon, Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Valérie Pécresse, Philippe Poutou et Nicolas Dupont-Aignan.

Plusieurs enquêtes sondagières paraissent toutes les semaines sur l’élection présidentielle 2022. Des tendances se dessinent et se confirment pour certaines comme la domination d’Emmanuel Macron en tête des intentions de vote ou les difficultés pour la gauche, fracturée, de hisser ses candidats au-dessus des 10%. Dans le milieu du classement, les rapports de force changent encore entre Jean-Luc Mélenchon, Valérie Pécresse, Eric Zemmour et Marine Le Pen.

Résultats des sondages sur l’élection présidentielle 2022 – Compilation

Voici notre compilation des sondages effectués par tous les instituts depuis le mois de janvier 2021 ; tous les candidats sont désormais connus, plusieurs dynamiques revêtent une importance singulière dans l’analyse de ces sondages : celle d’Eric Zemmour, de Valérie Pécresse, de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon notamment.

A noter qu’à côté des sondages d’intention de vote traditionnels (Harris Interactive, Ipsos, Elabe), deux instituts effectuent un “rolling” : Ifop pour LCI, Paris Matchet Sud Radio ; OpinionWay pour Les Echos. Il s’agit de cumuls “glissants” de vagues journalières sur trois jours.

Tous les sondages effectués jusqu’à présent donnent Emmanuel Macron qualifié pour le second tour de l’élection présidentielle 2022 et la majorité le donne opposé à Marine Le Pen. Quelques études ont émis l’hypothèse qu’Eric Zemmour se qualifie au second tour (battu par Emmanuel Macron) à l’automne, jusqu’en février plusieurs études donnaient Valérie Pécresse en mesure de se qualifier pour le second tour mais la dynamique de la candidate LR est depuis en perte de vitesse.

Depuis la réforme constitutionnelle de 1962, le président de la République est élu au suffrage universel direct. Pour se présenter, chaque candidat doit recueillir au moins cinq cents “parrainages” effectués par des élus de la République, répartis sur au moins trente départements ou collectivités d’outre-mer. Ces parrainages doivent être adressées au Conseil constitutionnel qui les valident. L’élection du président de la République a lieu 20 jours au moins et 35 jours au plus avant la fin du mandat du président en exercice.

L’élection présidentielle est l’élection majeure en France car c’est celle qui (re)structure le champ politique pour 5 ans. C’est à partir de la désignation du président de la République que l’ensemble de la vie publique s’organise : le chef de l’Etat, une fois élu, met en place son gouvernement ; les législatives qui suivent lui donnent une majorité – sauf cas extraordinaire, encore jamais vu sous la Ve République ; l’opposition se forme alors autour de l’élection des députés, qui donnent plus ou moins de poids aux différents partis politiques. C’est l’exécutif qui fixe alors l’agenda, le rythme des réformes pour mettre en oeuvre le programme du président. Le suffrage universel confère au chef de l’Etat une légitimité politique incontestable, et seul le gouvernement est responsable devant l’Assemblée nationale.

Lors de la précédente élection présidentielle, en 2017, Emmanuel Macron avait été élu président de la République au second tour avec une large avance sur Marine Le Pen, qui dépassait tout de même les 10 millions de voix et gagnait plus de 12 points par rapport au premier tour.

  • M. Emmanuel MACRON : 66,10%
  • Mme Marine LE PEN : 33,90%
  • Abstention : 25,44% des inscrits
  • Blancs : 8,49% des votants
  • Nuls : 2,98% des votants

Le résultat du premier tour, le dimanche 23 avril 2017, donnait Emmanuel Macron en tête devant Marine Le Pen, le candidat des Républicains François Fillon, dont la campagne avait été plombée par les affaires et Jean-Luc Mélenchon, un temps pressenti comme le troisième homme et proche des 20% :

  • M. Emmanuel MACRON : 24,01%
  • Mme Marine LE PEN : 21,30%
  • M. François FILLON : 20,01%
  • M. Jean-Luc MÉLENCHON : 19,58%
  • M. Benoît HAMON : 6,36%
  • M. Nicolas DUPONT-AIGNAN : 4,70%
  • M. Jean LASSALLE : 1,21%
  • M. Philippe POUTOU : 1,09%
  • M. François ASSELINEAU : 0,92%
  • Mme Nathalie ARTHAUD : 0,64%
  • M. Jacques CHEMINADE : 0,18%
  • Participation : 77,77% des inscrits
  • Blancs : 1,78% des votants
  • Nuls : 0,78% des votants

Pour rappel, le scrutin présidentiel est uninominal à deux tours et le président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés. La loi qui organise le scrutin est très précise : si aucun candidat n’obtient de majorité au premier tour du scrutin, il est procédé, le quatorzième jour suivant, à un second tour, entre les deux candidats ayant recueilli le plus grand nombre de voix au premier tour.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.