Politics

Sondage : Macron toujours en tête, devant Le Pen, Zemmour et Mélenchon




Les sondages se suivent et… se ressemblent. Selon un nouveau sondage « rolling » Ifop-Fiducial pour Paris Match, LCI et Sud Radio publié lundi, Emmanuel Macron est toujours loin devant ses adversaires et obtiendrait 31 % des suffrages au premier tour. Marine Le Pen serait qualifiée pour le second tour avec 18 % des votes, juste devant un trio composé de Zemmour (13 %), Mélenchon (11,5 %) et Pécresse (11 %), qui se tiennent en deux points.

Le chef de l’État, qui doit présenter son programme jeudi, obtiendrait 31 % des suffrages au premier tour, en progression d’un point sur une semaine. Il est suivi de la candidate du RN, stable, mais qui accuse un retard de 13 points face au président sortant. Au second tour, Emmanuel Macron l’emporterait par 58 % des suffrages face à Marine Le Pen. Derrière le duo Macron-Le Pen, trois candidats sont dans un mouchoir de poche. Éric Zemmour gagne un demi-point, Jean-Luc Mélenchon reste stable, mais Valérie Pécresse perd deux points en une semaine dans ce sondage. Si l’un des trois parvenait à se hisser au second tour et à affronter Emmanuel Macron, celui-ci l’emporterait largement dans tous les cas de figure, par 63/37 en cas de duel avec Valérie Pécresse, 66/34 face à Éric Zemmour et 65/35 face à Jean-Luc Mélenchon.

Yannick Jadot 6e, derrière le groupe de tête

Dans la perspective du premier tour, Yannick Jadot est toujours en sixième position des intentions de vote (5 %), mais il est talonné par Fabien Roussel (4,5 %). Anne Hidalgo fait jeu égal avec Jean Lassalle avec tous les deux 2 %, devant Philippe Poutou (1 %) et Nicolas Dupont-Aignan (1 %). La trotskiste Nathalie Artaud ferme la marche à 0 % d’intentions de vote.

À LIRE AUSSIMacron, père de la nation en surplomb de la campagne

Un sondage « rolling » est une enquête « en continu réalisée sur le principe d’un cumul glissant de vagues d’enquêtes quotidiennes », rappelle l’institut Ifop. La vague d’enquête du jour est cumulée avec les vagues des deux jours précédents.

Sondage réalisé du 10 au 14 mars auprès d’un échantillon de 1 507 personnes représentatif de la population résidant en France métropolitaine âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur, selon le score visé, de 1,4 à 3,1 points. Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.




Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.