Politics

Uber dédommage les personnes handicapées surtaxées aux États-Unis



La plateforme Uber a passé un accord lundi 18 juillet aux États-Unis pour dédommager des milliers d’usagers en situation de handicap, à hauteur de 2,2 millions de dollars (2,15 millions d’euros), et accepte “de renoncer à l’avenir aux frais pour ses utilisateurs handicapés”, rapporte la BBC.

Le géant californien faisait face à “plus d’un millier” de plaintes déposées par des usagers handicapés, qui s’étaient vu appliquer les “frais de temps d’attente” que la plateforme impose dès lors qu’un client “met plus de deux minutes pour monter dans le véhicule”, explique le média public britannique.

65 000 surtaxes discriminatoires

Selon l’accord passé avec le ministère de la Justice, Uber accepte de “payer plus de 1,7 million de dollars à plus d’un millier de passagers qui avaient porté plainte, ainsi que 500 000 dollars à d’autres personnes affectées” identifiées par le ministère. L’accord prévoit également “des centaines de milliers ou des millions de dollars de dommages et intérêts à plus de 65 000 usagers qui ont dû payer une surtaxe discriminatoire”.

Cet accord “règle l’un des nombreux problèmes juridiques” auquel fait face Uber, note le Wall Street Journal. L’an passé, la justice californienne a contraint la plateforme à reconsidérer le statut de travailleur indépendant de ses chauffeurs, considéré comme inconstitutionnel. Uber, avec les plateformes DoorDash et Lyft, elles aussi mises en cause, a fait appel.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.