Entertainment

Valérie Pécresse candidate la plus riche : pourquoi elle n’a pas pas déclaré une de ses quatre maisons


Dans sa déclaration de patrimoine, Valérie Pécresse s’est dite propriétaire de trois biens. En réalité, la famille possède une quatrième demeure comme l’a dévoilé le Canard Enchaîné.

Des douze candidats en lice pour l’élection présidentielle, Valérie Pécresse est la plus riche. Après avoir fait valider leurs candidatures par le Conseil constitutionnel, toutes et tous ont envoyé leurs déclarations de patrimoine à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Selon elles, c’est la candidate de Les Républicains qui est à la tête du patrimoine le plus important, estimé à 9,7 millions d’euros. Dans sa déclaration, elle a révélé possédait trois maisons, pour une valeur totale de 4,1 millions d’euros. Selon le Canard Enchaîné, il s’agit d’une demeure située à La Baule de style 1930 achetée pour un million d’euros, d’une maison en Corrèze sur des terres agricoles et enfin, une immense maison près du château de Versailles qu’elle a achetée pour deux millions d’euros.

Mais selon l’hebdomadaire, Valérie Pécresse possède une autre demeure… qu’elle n’a pas déclarée dans sa déclaration de patrimoine. Celle-ci est située à La Baule, juste à côté de la première qu’elle a achetée. La raison ? Cette Villa Orphée ne lui appartient pas totalement, mais qu’à 54,5%. Selon le Canard Enchaîné, pour l’acquérir, Valérie Pécresse et son mari ont monté une SARL avec leurs trois enfants, Baptiste, Clément et Emilie. Jusqu’à la fin de l’année 2021, il était possible de dormir en ses murs puisque la famille la louait sur Airbnb avant que Presse Océan n’en fasse sa Une. A l’époque, elle proposait quatre logements : un duplex sur la baie, un autre vue mer, un studio avec balcon et une chambre pour deux personnes. Le tout pour entre 85 et 100 euros la nuit.

Valérie Pécresse : ses oeuvre d’art qu’elle possède

En plus des trois maisons, Valérie Pécresse a déclaré plusieurs oeuvres d’art. La présidente de la région Île-de-France possède en effet une lithographie du peintre catalan Joan Miró achetée pour 14.000 euros, un tableau du peintre Mitro acquis pour 10.000 euros ainsi qu’un tableau de Jean Hélion estimé à 34.000 euros. Comme le rapportait Le Parisien, elle possède également sept comptes d’assurance-vie pour un montant qui s’élève à plus de 2,3 millions d’euros. A quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle, Valérie Pécresse s’est confiée dans les colonnes de Closer. “La politique est un combat permanent, parce que les femmes se sentent toujours illégitimes, nous assurait-elle. On les juge sur des détails absurdes. Le plus gros handicap des femmes en politique, c’est la voix, et je sais de quoi je parle.”

Loading widget

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.