Entertainment

Voici ce que le fait de porter de la crème solaire sur le visage mais pas sur le cou pendant 40 ans fait à votre peau


C’est bien connu, le soleil peut avoir un effet catastrophique sur la peau. En effet, il a le potentiel d’endommager nos cellules, ce qui peut notamment conduire à certains cancers. S’il existe des crèmes solaires capables de bloquer le pire des rayonnements nocifs de manière très efficace, certains négligent encore l’importance d’en mettre. Pourtant, cela peut avoir des conséquences impressionnantes.

Crédit : AaronAmat / iStock

À voir aussi

Et ce n’est pas l’image que vous allez voir dans cet article qui nous fera dire le contraire. Cette dernière a été publiée dans le Journal of The European Academy of Dermatology and Venereology et montre le visage et le cou d’une personne de 92 ans qui a utilisé une crème hydratante protégeant des UV sur son visage mais pas sur son cou. Le résultat est une différence frappante dans les dommages visibles causés par les UV.

L’exposition au soleil peut avoir un effet vieillissant sur notre peau car les rayons ultraviolets (UV) sont capables de pénétrer ses couches et d’endommager nos cellules. On appelle « vieillissement chronologique » le fait de vieillir parce qu’on est vieux, mais on appelle photovieillissement le fait de vieillir à cause de l’exposition au soleil. La peau est directement affectée par l’exposition à l’environnement, y compris par les rayons UV du soleil. Il peut en résulter que les zones de notre corps les plus régulièrement exposées aux éléments (visage, cou, bras et mains) paraîtront plus âgées que les zones habituellement couvertes, comme le tronc.

En plus de donner à la peau un aspect plus âgé, l’exposition au soleil peut endommager l’ADN des cellules cutanées, ce qui peut s’accumuler avec le temps et augmenter le risque de mutations génétiques pouvant donner lieu à un cancer. C’est pourquoi, lorsqu’il s’agit du soleil, le cancer et le vieillissement vont malheureusement de pair. Le docteur Christian Posch, spécialiste de la recherche sur le cancer de la peau, affirme que « les parallèles entre le vieillissement et le risque de cancer démontrent que si nous traitons les signes du vieillissement, nous pouvons, sans doute, également réduire le risque de maladie. »

Crédit : C Posch

Les conséquences du soleil sur la peau

Il ajoute : « s’il est peu probable que nous puissions ou même que nous devions chercher à vaincre le vieillissement humain pour diverses raisons, les modificateurs du vieillissement pourront néanmoins modifier à la fois l’espérance de vie et la durée de vie. Après tout, qui ne serait pas d’accord pour bénéficier de 20 à 40 années supplémentaires en bonne santé ? De tels progrès seront réalisés par une réduction significative des maladies liées à l’âge, y compris la prévention des cancers. Pourquoi ? Parce qu’il existe un chevauchement important entre les caractéristiques du cancer et celles du vieillissement. Ainsi, en s’attaquant aux changements biologiques du vieillissement, on s’attaquera également aux conditions préalables à la cancérogenèse. »

Une peau qui paraît plus âgée est souvent le résultat du type de dommages cellulaires qui augmente le risque de développer un cancer. Que ce soit par le biais de l’alimentation, du mode de vie ou d’une simple protection solaire, la prévention du vieillissement peut s’apparenter à une mesure préventive contre les cancers de la peau. Et même si cela n’éliminera jamais totalement le risque de cancer, il s’agit d’un bon argument pour étendre l’application de l’écran solaire sur toutes les zones exposées du corps.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.