Politics

Who’s who royal du temps jadis


Fille de Jérôme Bonaparte, le plus jeune frère de l’empereur Napoléon Ier, et donc cousine de l’empereur Napoléon III, la princesse Mathilde régnait pour sa part sur son Salon, rendez-vous parisien d’écrivains et d’artistes sous le Second Empire.  

Tout ce que vous devez savoir sur la princesse Mathilde Bonaparte :

Sa naissance 

La princesse Mathilde Letizia Wilhelmine a vu le jour le 27 mai 1820 à Trieste (alors dans le royaume d’Illyrie). Nièce de l’ancien empereur Napoléon Ier, elle est la deuxième des trois enfants -et la seule fille- de Jérôme Bonaparte (le plus jeune frère de Napoléon Bonaparte), qui avait été roi de Westphalie, et de sa deuxième épouse la princesse Catherine de Wurtemberg. 

La suite après cette publicité

Son mariage

Fiancée initialement, à 15 ans, à son cousin germain -le futur empereur Napoléon III , fils de Louis Bonaparte-, la princesse Mathilde épouse le 1er novembre 1840 à Florence le comte Anatole Demidoff, un magnat russe. Celui-ci a été titré, peu de temps auparavant, prince de San Donato par le grand-duc Léopold II de Toscane.

La suite après cette publicité

Ses enfants

La princesse Mathilde n’aura pas d’enfants. Son mariage avec Anatole Demidoff s’avérant vite un échec, le couple divorce en 1847, après que le tsar de Russie Nicolas Ier les ait autorisés à se séparer.

Sa mort

La princesse Mathilde Bonaparte s’éteint le 2 janvier 1904 à Paris, où elle s’était installée en 1845. Elle avait 83 ans. Elle est inhumée dans l’église Saint-Gratien située dans la ville du Val d’Oise éponyme -où elle possédait un château- et dont elle avait financé la reconstruction.

La suite après cette publicité

La suite après cette publicité

Trois choses à savoir sur elle :

• Mathilde Bonaparte avait tout à fait conscience que sa noblesse était de fraîche date. Elle n’aurait en effet pas hésité à déclarer: «Sans la Révolution française, je vendrais des oranges dans les rues d’Ajaccio».

• Elle fut la première «First Lady» de l’Elysée. C’est la princesse Mathilde qui tint en effet le rôle de Première dame pour son cousin, Louis Napoléon Bonaparte. Elu président de la République française le 20 décembre 1848, ce dernier n’était alors pas marié

• La princesse Mathilde est restée dans l’histoire pour la brillance de son salon littéraire. Ouvert en 1849 dans son hôtel particulier de la rue de Courcelles à Paris, celui-ci était fort réputé, attirant l’élite parisienne, tant mondaine qu’intellectuelle, rappelait en 1993 Verena von der Heyden-Rynsch dans son livre «Salons européens. Les beaux moments d’une culture féminine disparue» (éditions Gallimard). Il prit fin après la défaite de son cousin Napoléon III dans la Guerre franco-allemande de 1870-1871 et la chute du Second Empire. «Théophile Gautier devint son bibliothécaire, Flaubert, les frères Goncourt, Alexandre Dumas et Taine, ses habitués. De plus, des biologistes célèbres, tels Becquerel et Pasteur, lui rendirent hommage et même le légendaire Ferdinand de Lesseps, qui venait de faire percer le canal de Suez, fréquentait son salon», souligne Verena von der Heyden-Rynsch.

Le Salon de la princesse Mathilde, tableau de Giuseppe De Nittis, 1883 (Museo Pinacoteca comunale de Barletta)


Le Salon de la princesse Mathilde, tableau de Giuseppe De Nittis, 1883 (Museo Pinacoteca comunale de Barletta)


©
Mondadori Portfolio via Getty Images



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close